Guilde Destruction WAR sur Har Ganeth

Le seul ordre acceptable est celui qui restera après notre passage...Tremblez, nous allons vous écraser sous nos bottes, chiens !
 
PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les elfes noirs, description

Aller en bas 
AuteurMessage
Nuzu
Seigneur du désordre
Seigneur du désordre
avatar

Nombre de messages : 1748
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Les elfes noirs, description   Ven 13 Avr 2007 - 13:03

Carte tirée du magazine White Dwarf numéro 79, produit de Games Workshop
Naggaroth
Carte en couleur de Naggaroth (lien donné par Tàri, la carte précédente ne voulant plus s'afficher).
Citation :

Nous devons frapper nos ennemis par l'acier de nos lames et la haine de nos coeurs. Le faible succombe pour que le fort domine et nul ne doit donc être épargné par nos guerriers, car c'est ainsi que le monde comprendra le vrai sens de la peur.
Malékith, Roi Sorcier de Naggaroth

Arrow Pour avoir un des fluffs les plus complets possibles, je vous recommande ce superbe site.

Les elfes noirs ou Druchii comme ils se nomment entre eux, vivent dans le royaume de Naggaroth, le Pays du Grand Froid, loin au nord du Vieux Monde. A partir de leurs six cités fortifiées, ils marchent pour réduire en esclavage les peuples du Vieux Monde. Le coeur des armées d'elfes noirs est constitué de lanciers et de guerriers recrutés parmi les habitants des grandes villes des Druchii. Le sang est sacrifié à Khaine au nom de Malekith, le Roi-Sorcier, et les corps des ennemis jonchent le champ de bataille après le passage de cette sombre armée.

Les maitres de la magie noire


Les elfes noirs sont, comme les hauts elfes, parmi les sorcier les plus puissants. Alors que les hauts elfes prennent des précautions pour se protéger des énergies magiques néfastes, en particulier des démons, les elfes noirs se sont depuis longtemps jetés dans les bras des puissances obscures. L’aptitude magique naturelle des elfes et la vitalité surnaturelle de ces dernières se conjuguent chez les elfes noirs, pour en faire les maîtres de la Magie Noire.

les tours noires de Naggaroth

Les elfes noirs vivent dans six cités lourdement fortifiées, dont les innombrables tours noires se dressent comme des pics de glace sur le sol gelé de Naggaroth. Les alentours sont désolés et inhospitaliers, couverts de rochers dénudés, de ruisseaux empoisonnés et, plus au sud, de forêts de pins impénétrables. Des six cités, la plus grande est Naggarond, la Tour Froide, c’est là que le puissant et démoniaque Malekith, Roi Sorcier de Naggaroth, tient sa cour. Très peu de mortels ont pu apercevoir le sinistre sorcier, et on raconte que son corps est devenu méconnaissable au cours des innombrables siècles d’une vie à la durée surnaturelle. Sa forme elfique d’origine a été corrompue et altérée par la magie du Chaos dont il est devenu un véritable réceptacle vivant.
Le Roi Sorcier est le maître des cités de Naggaroth : Ghrond la Tour Nord, Clar Karond la Tour du Destin, Hag Graef le Sombre Roc, Har Ganeth la Cité des Exécuteurs et Karond Kar la Tour du Désespoir. Toutes ces cités sont des endroits sombres et maléfiques, où règnent la souffrance et la mort. Leurs donjons noirs sont pleins de démons captifs et de malheureux mortels dont les plaintes planent dans les airs et dont les gémissement traversent les murs épais, saturant l’endroit de douleur et de désespoir. Au sommet de ces tours, les sorciers de Naggaroth démoniaques et maudits lancent leur magie maléfique sur le monde et complotent avec les divinités chaotiques les plus sombres.

La némésis des elfes

Les ennemis jurés des elfes noirs sont les hauts elfes d’Ulthuan. Les armées elfes noires quittent le port de Har Ganeth dans leurs immenses navires infestés de démons, font voile vers l’est à travers la Mer du Chaos vers le Vieux Monde, ou vers le sud par le Détroit du Péril, en direction d’Ulthuan. Lorsqu’ils atteignent leurs objectifs, les elfes noirs pillent et massacrent, ravageant souvent des cités entières avant de se replier avec leur butin vers Naggaroth. La plupart de leurs raids ont pour but de ramener des captifs, hommes, nains ou autres créatures, destinés aux tours de leurs sorciers.

Peu ont échappé à l’esclavage des elfes noirs, et moins encore peuvent parler de leur captivité. Ces récits parlent des donjons hantés du Roi Sorcier, des sacrifices à leurs sombres dieux tel que Khaine et des âmes brûlées pour alimenter l’ignoble sorcellerie des habitants de Naggaroth.

Les armées du Roi-Sorcier

Les armées elfes noires sont très mobiles et bien équipées. De nombreux combattants portent la redoutable arbalète à répétition, d’autre chevauchent de gigantesques reptiles appelés sang froid. Ces créatures sont capturées dans le dédale souterrain d’Hag Graef. Les femmes elfes noires sont tout aussi redoutables que leur homologues masculins et aiment se battre autant qu’eux. Les plus sauvages de toutes sont les Furies, confrérie de guerrières vouées à un dieu qu’elles nomment Khaine, le Dieu du Meurtre sur lequel les érudits débattent des étranges ressemblances avec le sombre dieu du Chaos Khorne. Ce sont les plus cruelles elfes noires et les plus sanguinaires aussi, après chaque bataille, elle choisissent des victimes qu’elles sacrifient à Khaine et se baignent dans un chaudron rempli de leur sang, renouant ainsi leur immonde pacte avec le Dieu du Meurtre.

Les Furies ne mangent que de la chair sacrificielle et boivent du sang mélangé à des herbes hallucinogènes qui les plongent dans des danses frénétiques.

La nuit de la Matriarche

Les Furies vivent dans le temple de Khaine sous le regard malsain des Matriarches. Ces dernières sont très vieilles et, une fois l’an, elles participent aux abjectes célébrations de la Nuit des Supplices durant laquelle les Furies courent les rues et enlèvent tous les elfes noirs qui tombent entre leurs mains, défonçant parfois les portes des maisons, emportant les occupants pétrifiés pour les sacrifices. Durant cette nuit, les Matriarches se baignent dans du sang pour se régénérer et devenir les plus subjuguantes et les plus voluptueuses des créatures qui soient, leur étrange beauté cadavérique est alors bien plus dangereuse et plus hypnotisante que n’importe quelle magie.

Au fur et à mesure que l’année s’écoule, les Matriarche redeviennent progressivement les mégères décaties qu’elles sont en réalité, jusqu’à ce qu’à nouveau la Nuit des Supplices vienne et que les elfes noirs se terrent dans leurs demeures, entendant les hurlements et les rires démoniaques des Furies en pleine orgie. Les Furies enlèvent aussi des jeunes garçons qui, enfermés dans le temple de Khaine, deviendront des assassins, les plus redoutables et les plus mauvais de tous les mâles elfes noirs, maîtres d’une magie subtile et meurtrière.
source

Armes et armures de la noblesse


Propriété intellectuelle de Games Workshop.

1 personnage : Seigneur Yeurl de Clar Karond (Chevalier sur Sang-Froid avec harnachement complet). Les deux épées sont un signe de noble naissance, la tête coupée enguise de trophée symbolise le fait de prendre l'âme aussi bien que la vie de la victime. Le Chevalier ne s'équipe pas lui même : deux de ses écuyers le revetent dans un ordre rituel. Le harnachement de jambes (a) est passé le premier et attaché au sommet à une ceinture, puis le canon d'arrière bras est lacé en place. La poitrine du Chevalier reçoit alors le symbole de Khaine, tracé avec du sang. Une longue robe flottante appelée Khaïtan est ensuite passée : le Khaïtan est souvent fait d'une soie de qualité ornée de divers incantations. Cette tunique symbolise la guerre che les elfes noirs et elle est portée par les chevaliers même lorsqu'ils ne ne sont pas en armure, pour indiquer leur statut martial et leur prouesse guerrières.

2 Par-dessus sa tunique, le chevalier enfile ensuite une longue chemise de maille capitonnée à manches (a). Appelée Dalakoi, cette cotte de maille est doublée d'une petite épaisseur de peau de daim ou d'humain qui aide à la maintenir en place. Le dos et le plastron (b) sont fixés sur le torse, ils sont parfois faits d'une seule pièce ou de bandes laminées pour plus de flexibilités. Un gorgerin court (c) est ajouté à l'ensemble. Les deux épaulières semblent avoir un but pls esthétique que fontionnel (d) ; elles sont directement fixées au plastron par le gorgerin et sont ordinairement faites de deux ou trois pièces fixées entre elles.
Leurs lacets sont souvent laissées visibles sur l'avant de l'armure et leurs extrémités sont ornées de plusieurs crochets.
De longs gants étroits protégent les mains, et les canons d'avant bras sont fixés au dessus (e). Ces derniers semblent faits d'une seule piève et n'être maintenus en place que par l'élasticité du métal. Ils sont souvent parés de pointes de combats ou de lames tranchantes comme des rasoirs qui pevent bloqer et retenir une lame ennemie, ou même être utilisées comme armes.

3 Le heaume est composé de différentes parties. Le timbre (a) est d'une forme caractéristique des elfes noirs. Le ventail (b) est lacé sur les anneaux du timbre (notez le collier de mailles porté sous le gorgerin), bien q'il soit souvent abandonné pour plus de visibilité. Quand à la mentonnière (c), elle est fixée directement sur le plastron et offre une protection très efficace à la zone vulnérable qu'est le cou.

4 Les dagues et les épées sont suspendues à plusieurs ceintures croisées (a). Le nombre des armes portées par un chevalier indique son statut à la cour du ROi-Sorcier, deux lames étant le nombre le plus répandu. La forme des boucliers (b) varie grandement bien que tous semblent avoir une pointe recournée à la base pouvant être utilisée comme arme. Les pointes des lances de cavalerie (c) sont de forme variée et sont généralement ornée d'un long ruban ou d'un fanion, souvent brodé d'inscriptions runiques proclamant le dévouement du Chevalier à Malékith, ses hauts états de service et l'histoire de ses nobles et valeureux ancêtres.

Sont également montrée ici deux armes archaïques, rarement vues au combat et principalement utilisées lors de jouts rituelles et de duels entre membres de la noblesse. La plus courte de ces lames est appelée Ghlaïth (d), ce qui signifie "lame-épine" : elle est utilisée pour porter au dos et aux memebres infèrieurs des coups incapacitants. La plus longue est appelée "arracheuse d'âme" (e), Lakelui en language Druchii, et a pour objet d'achever l'ennemi une fois que celui ci se retrouve sans défense. Lors de tels duels, ne pas immobiliser son adversaire avant de le tuer provoque le mécontentement du public et entraine assez souvent le lynchage immédiat du chevalier fautif.

5 Assortiment de divers crochets. Chacun a la forme d'une rune Drchii. Leur place et la façon dont ils sont arrangés en dit long sur les allégeances, la lignée et les faits d'armes du chevalier. Au milieu des crochets sont aussi pendus des petites grelots nommés Keikall, ou "clochettes à esprit", dont la raison d'être est double. Tout d'abords les Druchii pensent qu'ils les protègent et reposse les esprits malins et les entités qui peuplent les grandes étendes désertiques de Naggaroth. Ils servent aussi à annoncer l'arrivée du chevalier, car à la différence d'un assassin ou d'une Ombre, un chevalier se rend au combat au vu et au su de tous.


Dernière édition par le Lun 20 Aoû 2007 - 12:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tàri
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 31
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Les elfes noirs, description   Mar 31 Juil 2007 - 15:47

“Ecoutez le Seigneur des Druchii. De la lointaine Cathay aux terres envahies de notre clan maudit, des terres gelées de Norsca aux jungles fumantes du sud, nos armées sont légitimement craintes. Nous seuls perpétuons les grandes et nobles traditions de nos ancêtres de Nagarythe. Nous seuls suivons le chemin dressé devant nous par le grand Aenarion le Défenseur. Nous seuls suivons le droit chemin.”

Il y a fort longtemps, quand la vague de Chaos vint pour la première fois inonder ce monde, le Champion Elfe Aenarion libéra la redoutable Epée de Khaine de son autel et fit usage de son incroyable pouvoir pour sauver son peuple de l'extermination. A la mort d'Aenarion, son fils Malekith fut jugé incapable de lui succéder sur le trône. Il était pourtant un grand guerrier, un sorcier redouté, un brillant général et surtout l'héritier légitime. Mais beaucoup d'elfes s'opposèrent à son couronnement. Ils craignaient qu'il ne soit trop porté sur la guerre, et que son influence puisse déstabiliser la race des Hauts Elfes. En représailles, Malekith planifia dans l'ombre une guerre civile qui allait diviser les Hauts Elfes en deux.

Les Hauts Elfes en sortirent victorieux et expulsèrent les diaboliques Elfes Noirs du territoire ancestral des Elfes. Sous le commandement de Malekith le Roi Sorcier et de sa mère, Morathi la sorcière, les Elfes Noirs traversèrent le Grand Océan de l'Ouest et fondèrent leur propre royaume dans les étendues nord du Nouveau Monde. Ils lui donnèrent un nom : Naggaroth, ou 'Terre du Grand Froid'.

Contrairement aux Hauts Elfes, qui recherchent à réprimer leurs passions à tout prix, de peur d'en être leurs esclaves, les Elfes Noirs adoptent volontiers une nature hédoniste. La société des Elfes Noirs encourage l'individualisme, l'égoïsme et l'orgueil. Ils ont très peu de considération pour leurs congénères et encore moins pour les peuples des autres races, qu'ils perçoivent comme de potentiels esclaves.

Lors des batailles, les cruels guerriers de Naggaroth combinent la discipline des Elfes avec la brutalité et la férocité de leur dieu protecteur Kaela Mensha Khaine, le dieu du sang et le seigneur du crime. Vous en verrez le reflet accablant dans les Furies de Khaine, serviteurs du Temple de Khaine qui se délectent de la violence et des effusions de sang.

Depuis leur éviction d'Ulthuan, le plus grand désir des Elfes Noirs, c'est de pouvoir y retourner pour avoir leur revanche, faire oublier leur défaite et reprendre cette terre qu'ils revendiquent comme étant la leur. A l'âge du Jugement, Malekith prend connaissance d'une invasion imminente du Chaos sur les terres de l'Empire et met en scène une série d'événements dont le but est de laisser l'île ancestrale des Elfes sans défense. Au commandement du Roi Sorcier, une importante flotte d'Arches Noires, qui sont de grandes îles servant d'embarcations aux soldats, monstres et machines de guerres, voguera en direction du Royaume d'Ulthuan pour enfin connaître la destinée qui s'était refusée aux Druchii il y a bien longtemps.

(Petit complément, juste au dessus vous avez la présentation des elfes noir que vous pouvez aussi lire sur le site officiel de WAR)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tàri
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 31
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Les elfes noirs, description   Jeu 16 Aoû 2007 - 22:42

Ici vous trouverez une grande carte couleur de Naggaroth avec la description des villes principales.
En fait c'est la même carte que Chérubaël mais en couleur et plus lisible Very Happy

Et en dessous la carte compléte pour situer un peu mieux dans le monde.


_________________


Dernière édition par le Ven 25 Jan 2008 - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harah
Ordre de la Destruction
avatar

Nombre de messages : 492
Age : 37
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: Les elfes noirs, description   Jeu 16 Aoû 2007 - 22:48

Très sympa tout ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nborde.fr
Tàri
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 31
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Les elfes noirs, description   Sam 5 Avr 2008 - 23:02

Avec un peu de retard (un peu beaucoup Embarassed) Voila une bréve présentation du chef des armée elfes noirs tirée de la NL n°29, celle de mars Very Happy

MALEKITH LE ROI SORCIER

Chef de l'armée des Elfes Noirs






Malekith est le fils d'Aenarion, le plus grand héros d'Ulthuan, mais n'a nullement hérité de la noblesse de son père. Le Roi Sorcier de Naggaroth est féroce et impitoyable de par sa rage née du déni de son héritage, le Trône Phénix d'Ulthuan. Redoutable adversaire, il a été formé aux arts ténébreux par sa mère, la Sorcière Morathi. En plus de ses formidables talents magiques, Malekith est maître dans l'art de la manipulation et du complot, il ne reculera devant rien pour éliminer ses rivaux et écraser les Hauts Elfes qu'il hait plus que tout.

Le Roi Sorcier est le maître d'œuvre de l'Age du Jugement, une grande guerre qu'il a orchestrée pour affaiblir les Hauts Elfes en préparation d'une invasion massive d'Ulthuan. Enfin, le Trône Phénix est à portée du seigneur des Elfes Noirs. Mais si ruse et tromperie comptent parmi les meilleures armes de Malekith, elles peuvent se retourner contre lui, car d'autres Druchii convoitent aussi le pouvoir suprême.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tàri
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 31
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Les elfes noirs, description   Dim 29 Juin 2008 - 21:10

Alors, avec la NL de juin (n°32) on nous a donné différent concept art représentant des EN, je vous laisse les apprécier Very Happy


Seigneur des Bêtes Rakarth


Corsaire


Assassin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les elfes noirs, description   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les elfes noirs, description
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elfes noirs
» [whb][2500pts][AR]elfes noirs vs hauts elfes
» A l'assaut des Elfes noirs...[1.000 pts]
» Des Elfes Noirs de Slaanesh.
» hydre de guerre elfes noirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Destruction WAR sur Har Ganeth  :: Les piliers de la destruction :: Les Elfes Noirs-
Sauter vers: