Guilde Destruction WAR sur Har Ganeth

Le seul ordre acceptable est celui qui restera après notre passage...Tremblez, nous allons vous écraser sous nos bottes, chiens !
 
PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Elmorak Del'drais

Aller en bas 
AuteurMessage
Elmorak
Tisseur de Destins
avatar

Nombre de messages : 847
Age : 29
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Elmorak Del'drais   Mar 16 Oct 2007 - 9:49

Chapitre I : Origines


18 ans avant l'avènement d'Archaon - Dans une petite chaumière.


Une jeune femme et son mari se tenait au coin du feu, un tas de couvertures crasseuses serré dans leurs bras. L'homme, Klaus Del'drais, caressa lentement la joue de sa femme, Rina, en prenant soin d'essuyer une larme qui perlait lentement sur sa peau.
Tout deux étaient émus, car ils étaient devenus parents d'un petit bébé. Après une longue discussion, ils finirent par se mettre d'accord pour nommé le nouveau-né Elmorak.

La famille Del'drais vivait dans un petit village se situant à environ 3 jours de marche au Nord de Kislev, et la naissance d'Elmorak mit un peu d'animation dans ce village d'habitude si calme. Tout le monde se connaissant, la nouvelle se répandis vite et bientôt tout les habitants vinrent, chacun leur tour, féliciter les Del'drais qui espéraient depuis longtemps l'arrivée de ce bébé.


2 ans avant l'avènement d'Archaon.



Elmorak Del'drais était allongé sur son lit. Ses cheveux noirs descendaient le long de sa nuque et avaient la fâcheuse habitude de tomber devant ses yeux vert émeraude qui lui conféraient un regard perçant. Il était devenu un adolescent bien battis, plus grand que la moyenne. Il dépassait déjà à 16 ans son père d'une tête, ce dernier aimant à plaisanter sur le sujet. Il se leva et ouvrit les volets de sa chambre, apercevant au loin le soleil qui commençait à poindre à l'horizon. C'était une douce journée qui s'annonçait mais Elmorak savait qu'il ne pourrait pas en profiter, ayant du travail avec son père dans les champs. Lui et sa famille menaient une vie simple, mais il rêvait d'aventures et de faire parti de l'armée de l'Empire, comme son arrière grand-père en son temps.

Octave Del'drais, l'arrière grand-père d'Elmorak, avait pendant de longues années servit Karl Franz et combattu à ses côtés contre les forces terrifiantes du Chaos ainsi que contre la barbarie des Orques et des Gobelins. Il avait fini par revenir au village, la vieillesse l'affaiblissant à tel point qu'il était devenu un fardeau, plus qu'un atout.
Il était à juste titre considéré comme un héros car il était un des très rares guerriers de l'Empire à avoir survécu jusqu'à un âge avancé malgré le nombre important de batailles qu'il avait pu mener.
Il enseignait maintenant aux jeunes du village l'art du combat et leurs contait ses épopées, insistant surtout dans ces récits sur des hommes qu'il estimait être des guerriers d'élite d'une puissance redoutable, les guerriers du Chaos. Contrairement à la plupart des gens de l'Empire ayant des connaissances en la matière, ils parlaient toujours d'eux avec un certain respect bien qu'ils les haïssaient avec force.

Elmorak n'avait jamais entendu son grand-père parlé avec mépris de qui que ce soit, pas même des Peaux-Vertes, avant le jour où il leur enseigna ce qu'était les Répurgateurs.
Les Répurgateurs étaient, selon Octave, des individus de la pire espèce, pouvant aller jusqu'à raser un village et faire tuer tout ces habitants si ils pensaient qu'un d'entre eux puisse voué un culte en secret aux Dieux du Chaos.
Les jeunes du village, dont Elmorak, se moquaient dans son dos du vieillard, car on leur avait toujours parlé des Répurgateurs comme de fervent défenseur de l'Empire contre le Chaos, le chassant sous toutes ces formes pour qu'il ne puisse s'infiltrer au sein même de l'Empire.
"- Il est complètement sénile", dit un camarade d'Elmorak. "On est tous d'accord pour dire que les Répurgateurs sont admirables et lui, y nous les présente comme de dangereux malades mentaux, alors mêmes qu'ils parlent des serviteurs du Chaos avec presque de l'admiration...Faut croire que la vieillesse commence à lui faire de sérieux dégâts au cerveau!"

Les jours se suivaient, aussi monotones les uns que les autres et Elmorak se demandait si, un beau jour, il connaîtrait une vie aussi trépidante que celle de son arrière grand-père...
Ce dernier n'allait pas bien ses derniers temps et tout le monde, y compris lui, pensait que sa dernière heure approchait à grands pas. Son état empirait chaque jour, et Elmorak allait le voir autant que possible, le veillant jusqu'à son dernier souffle.
Le jour funeste de la mort d'Octave, Elmorak allait recevoir un présent qui allait changer sa vie.
"- Prends cette amulette mon petit-fils", souffla le vieillard mourant, "Elle m'a sauvée la vie plus d'une fois et m'a permit de vivre bien plus longtemps que je n'aurai pu l'espérer.
"- Mais grand-père, c'est un symbole impie!", s'exclama Elmorak, "Où as-tu eu cette chose?"
"- C'est une étoile du Chaos", murmura fébrilement son arrière grand-père, "Je l'ai arraché à un Champion du Chaos que j'avais réussi à terrasser, se fut d'ailleurs le plus dur de tout mes combats. Considère là comme un vieux trophée de ton ancêtre et ne t'en sépare jamais. Elle possède des pouvoirs de protections très puissants et rallonge la vie de son possesseur, tu ne t'étais jamais demandé comment j'avais fait pour vivre à un âge aussi avancé?"
"- C'est un objet impie, je peux accepté une chose pareil, tu devrais le comprendre, tu as combattu le Chaos, comment peux-tu garder près de toi une chose venant de lui? C'est peut-être cette étoile qui a dégradé ta santé!"
"- Quand je lâcherai cette amulette dans le creux de ta main, je mourrai mon garçon. Sans douleurs, instantanément. Ma vie aurait du se terminer il y a fort longtemps Elmorak, je ne veux pas agoniser pendant des jours, prends la, c'est ma dernière volonté."
Alors, lentement, le jeune garçon tendit la main vers celle de son grand-père, dans laquelle se trouvait l'étoile. Il senti le métal étonnamment gelé de cette dernière contre sa peau, puis, le vieille homme enleva sa main qu'il allongea le long de son flanc droit et mourût. Comme il l'avait dit, sans douleurs et instantanément...


De longs mois avaient passés depuis la mort d'Octave, qui avait mit en deuil tout le village.
Klaus avait été affecté par la mort de son grand-père mais ce n'était rien comparé à Elmorak qui était resté à veiller le cadavre du vieil homme pendant des heures jusqu'à ce que sa mère entre dans la pièce et y découvre la mort du grand-père. Cela avait profondément choqué Elmorak qui semblait avoir brusquement changé. Rina savait que c'était normal que leur fils soit dans un tel état et réconfortait son mari en lui disant que personne plus qu'Elmorak n'était attaché à Octave et qui lui faudrait du temps pour s'en remettre et que tout redeviendrait comme avant.
Aucun des deux ne se doutaient que la réelle raison du changement brutal de comportement chez leur fils était en fait dû à l'étoile à 8 branches. Il n'était plus chaleureux et bavard et s'était renfermé sur lui-même, passant ses journées seules à penser à tout ce qu'avait pu lui raconter son grand-père sur le Chaos. Elmorak s'aventurait de plus en plus loin hors du village ce qui n'était pas pour rassurer ces parents.
C'est ainsi qu'il disparu pendant plus d'une semaine du village. Aucune explication, rien. Tout ce qu'ils savaient c'est qu'il était parti à dos de cheval, cheval qu'il avait volé à leur voisin. Puis tout aussi soudainement qu'il avait disparu, Elmorak refit son apparition. Il donna pour seul explication qu'il était allait consulté des livres à la bibliothèque de Middenheim et qu'il avait fait des recherches pour devenir prêtre de Sigmar, comme son grand-père lui avait demandé dans ces dernières volontés.
La seul part de vérité dans tout cela c'est qu'il était effectivement allé à la bibliothèque de Middenheim, mais la raison en était tout autre. Il avait, en fait, fait des recherches sur l'amulette que lui avait transmis Octave. Naïvement, il avait demandé au prêtre qui s'occupait de la bibliothèque où était les livres parlant du Chaos ce qui l'interloqua.
"- Qu'est-ce qu'un jeune paysan peut bien vouloir apprendre sur le Chaos", se demanda-t-il, et avant même d'avoir pu questionner le garçon, celui-ci avait tourné au plus vite les talons. Les jours, puis les mois passèrent et Elmorak finit par chasser de son esprit l'étoile à 8 branches et les dires de son arrière grand-père, bien que, comme ce dernier lui avait conseillé, il l'a gardait toujours caché sur lui.

Jour de l'avènement d'Archaon.



La vie avait fini par reprendre son train, toujours aussi monotone jusqu'à le jour des 18 ans du jeune homme. C'était pour lui un jour comme les autres, et n'ayant rien d'autres à faire, Elmorak avait décidé d'aller se promener dans les bois qui se trouvaient à proximité du village pour ramasser des champignons pour sa mère qui avait dans l'idée de faire un fabuleux repas pour son fils.
Il marcha un long moment dans la forêt sans se rendre compte qu'il s'y enfonçait de plus en plus, rageant de ne pas trouver un seul champignon alors que la veille, leur voisin en avait ramené plusieurs kilos. Il finit par déclarer forfait et leva les yeux au ciel, se demandant pourquoi avoir été aussi persévérant car maintenant il allait mettre des heures pour rentrer chez lui...
C'est alors que son regard fût attiré par une chose étrange qui brillait dans le ciel. Une comète à deux queues...
Il l'admira jusqu'à ce qu'elle disparaisse de sa vue et se demanda ce que pouvait bien vouloir dire tout ceci, la comète à deux queues étant le symbole de Sigmar.

C'est alors qu'il remarqua un autre phénomène bizarre : Il n'y avait plus un bruit dans la forêt. Il tendit l'oreille mais rien n'y faisait, il n'y avait vraiment plus un murmure ce qui était pour le moins surprenant.
Ce fût alors qu'il vit une petite lame glacée se caler sous sa gorge. Il agrippa violemment la main qui tenait le poignard et s'aperçut que celle-ci était recouvert d'un épais gantelet, richement décorée, comme la dague qui pouvait mettre un terme à sa vie. Il remarqua alors que son agresseur tenait en plus d'un poignard dans main gauche, une longue épée dans sa main droite. C'est alors qu'il entendit une voix glaciale brisée le silence qui s'était fait après le passage de la comète.
"- Je ne vais pas te tuer petit homme", souffla la voix qui était très rauque. Elmorak s'imagina que l'homme portait un heaume car la voix semblait passé au travers objet métallique. "Je veux seulement que tu m'emmène à un endroit où je puis rester une ou deux soirées et où je pourrais trouver un ou plusieurs animaux à tuer. Je n'ai pas mangé depuis des jours."
Après avoir déglutit avec difficulté, Elmorak lui répondit :
"- J'habite un petit village isolé, vous pourrez vous cacher dans une grange et trouver des poules à manger."
Le guerrier en armure rangea alors son poignard ainsi que son épée qu'il rentra dans son fourreau. Elmorak se retourna alors vers lui et fut impressionné par le guerrier du Chaos qui se trouvait face à lui.
Il portait une armure lourde, richement décorée. On pouvait distingué sur le métal sombre de l'armure des symboles qui apparaissait puis s'estompait et Elmorak cru voir l'espace d'un instant la tête d'une bête sur le plastron de l'imposant guerrier. Il portait effectivement un heaume, décoré de quatre grandes cornes et pu apercevoir les yeux de son interlocuteur. Des yeux d'une rouge flamboyant. Il avait, de plus, autour de son cou 3 amulettes dont l'une était la copie parfaite de celle qu'Octave avait légué à Elmorak.
"- Avant de te suivre jusqu'à ton village, je voudrais savoir une chose. Où as-tu trouver l'étoile de Tzeentch qui se trouve dans ta poche?"
Elmorak se figea sur place. Comment avait-il pu savoir pour l'amulette? Il n'en avait pourtant parlé à personne, pas même ses parents.
"- Je suis un guerrier au service de Tzeentch, je peux sentir sa magie", expliqua-t-il sans qu'Elmorak lui ait même posé la question. "L'étoile que tu possède est d'une très grande puissance, seul les champions des Dieux du Chaos en possèdent de telles."
Sans savoir pourquoi, Elmorak répondit simplement :
"- Je l'ai ramassé sur le cadavre d'un guerrier dans votre genre qui avait voulu s'en prendre à moi."
C'est alors que le chevalier noir pris le cou du jeune homme et le souleva sans aucune difficulté.
"- Tu es courageux, pour un gamin. Je n'aurais jamais pensé qu'une personne de ton espèce puisse être aussi téméraire. Tu es bien plus fier que les pleutres qui font parti de ce que vous appelez "Armée"..."
Le guerrier du Chaos lâcha brutalement Elmorak et lui lança :
"- En route petit, tes parents risquent de s'inquiéter si ils ne te voient pas vite revenir et je ne veux pas attiré l'attention..."
Ils se mirent alors en route. Elmorak ne chercha pas à fuir, il se sentait comme proche du sombre guerrier et avait enfin trouvé quelqu'un qui pourrait le renseigner sur son amulette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmorak
Tisseur de Destins
avatar

Nombre de messages : 847
Age : 29
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Mar 16 Oct 2007 - 9:52

Ils marchèrent un long moment en silence. Elmorak regardait le guerrier qui le suivait, du coin de l'oeil, se demandant pourquoi ce dernier c'était autant éloigné des Désolations du Chaos et son objectif. Un servant des Dieux Impies n'avait aucune chance, seul, surtout si il se baladait avec une armure lourde aussi richement décoré, ne laissant aucun doute sur son allégeance au Dieu Tzeentch.
"- Je me nomme Kruger Derionth", entendit soudain Elmorak. "Les raisons de ma présence ici n'ont aucune importance pour le moment, tu les apprendra bien assez tôt. Sache juste que je ne suis pas là pour tuer, ni toi, ni les habitants de ton village. J'ai eu une vision envoyé par le tout puissant seigneur du Changement et j'ai su que je devais venir ici. Seul."
Il insista lourdement sur le dernier mot, comme si celui-ci représentait tout le poids de son fardeau.
"- Je m'appelle Elmorak Del'drais, et je suis ravi de faire votre connaissance."
"- Tu ne devrais pas jeune Del'drais, je ne sais pas encore ce que te réserve l'Architecte du Changement, mais je suis sûr d'une chose. Tu fais partie de ses desseins..."
Cette phrase fit frissonner Elmorak, qui sentit alors quelque chose bouger dans sa poche. Il en sortit ce qu'elle contenait, l'étoile du Chaos. Elle avait changée, la couleur du métal étant passée d'un noir sombre à un bleu changeant. Au centre de l'amulette, un Oeil était apparu, fixe, ténébreux.
"- Il n'y a donc plus de doutes pour moi, tu es un Elu de Tzeentch, et il m'a envoyé ici pour te ramener dans les Désolations du Chaos et commencer ton apprentissage", murmura le guerrier.
Troublé par ce que venais de dire Derionth, Elmorak ne se rendit compte que trop tard que le guerrier du Chaos était en train de lui sauter dessus. Elmorak se débattit pour essayer d'échapper au colosse et réussi par miracle à s'enfuir.
Il courut aussi vite qu'il pouvait, le guerrier le talonnant de près. Après être sortit de la forêt, il pris la direction du village, espérant que Kruger n'aurait pas l'audace de s'y rendre.
Il jeta un coup d'oeil en arrière. Pas de trace de son poursuivant. Il se hâta de rejoindre le village et une fois à proximité de celui-ci, il se figea.
Un bûcher se dressait sur la place du village. Tout autour, des soldats de l'Empire se tenaient et acculaient les habitants du hameau. Elmorak fut horrifié de voir que plusieurs d'entre eux avaient déjà été poussé dans les flammes. Il chercha désespérément du regard ses parents, priant pour qu'ils soient toujours en vie lorsqu'il les trouva. Un personnage bien différent des soldats normaux de l'Empire se tenait face à eux, portant un long manteau noir et dont la tête était couvert par un chapeau. Elmorak savait qui il était, et savait que c'était lui qui était à l'origine de ce massacre. Un répurgateur...
Alors que le jeune garçon allait s'élancer dans une tentative vaine pour sauver ses parents quand il sentit un gantelet se poser sur sa bouche pour l'empêcher de faire le moindre son et un autre tenir fermement son torse pour qu'il ne bouge pas.
"- C'est trop tard pour eux Elmorak, tu ne peux plus rien faire pour les sauver", souffla Kruger à son oreille. "Je ne peux te laisser aller mourir dans un combat dont l'issue est certaine. Je dois t'emmener que tu sois d'accord ou non."
Elmorak se débattit avec toute la force qu'il avait avant de perdre connaissance.


Chapitre 2 : Réminiscences


Nord du Royaume de Norsca.



De longs mois avaient passé après la nuit où se sont déroulés les évènements malheureux qui ont fait d'Elmorak un orphelin.
Il avait traversé la frontière qui séparait le royaume de Kislev de celui de Norsca en direction du Nord, Kruger ne lui laissant pas vraiment le choix. Ce dernier l'avait porté loin, très loin de son village natale pendant qu'il était inconscient. Une fois éveillé, le guerrier du Chaos l'avait forcé à le suivre jusqu'à sa tribu, qui se trouvait dans le Nord de Norsca. Ils avaient marché pendant plusieurs semaines mais avaient fini par arriver à destination.

Kruger était le chef de la tribu de barbares dans laquelle il avait conduit Elmorak. Il souhaitait que ce dernier devienne à son égal un guerrier du Chaos et avait commencé à l'entraîner. Les duels n'avaient rien à voir avec ceux qu'il avait fait face à son arrière grand-père et les bases qu'il avait en matière de combat ne lui était guère utile. Si Derionth n'avait pas ordonné à ses guerriers de ménager le jeune homme, celui-ci serait mort il y a bien longtemps. Mais jours après jours, Elmorak apprenait et devenait de plus en plus redoutable jusqu'à surpasser tout les membres de la tribu, mise à part leur chef qui était un guerrier redoutable. Les mois qu'il avait passé dans la tribu avait modifié radicalement ses préjugés à l'égard des servants des Dieux Sombres. Ils n'étaient pas des monstres s'entre-tuant comme leurs avait appris les prêtres de Sigmar et la vie dans la tribu de Kruger n'était pas si éloigné de la vie dans le petit village d'Elmorak.
Kruger avait enseigné à Elmorak ce qu'il appelait la voie de Tzeentch, ce qui consistait à être certes un maître d'arme, mais aussi un lanceur de sorts. La puissance qu'accordait l'Architecte du Changement impressionnait Elmorak, qui embrassait cette voie et qui insidieusement, oubliait petit à petit sa vie d'avant, sa famille, ses amis, le village...

C'est ainsi qu'Elmorak renaquis, c'est ainsi que je naquis...
Tzeentch m'avait accordé ses faveurs et par sa seule puissance je me suis vu modifié...Renaître!
Kruger était mon mentor. Il avait pris en main mon apprentissage du combat et de la magie. Ma force, aussi physique que spirituelle se développait grâce à l'Architecte du Changement. Il m'avait choisi, l'étoile de Tzeentch en était la preuve. Derionth m'avait expliqué que c'était une amulette bien particulière. Celle-ci ressemblait à n'importe quelle marque du Chaos mais si, elle était détenue par une personne choisi par Tzeentch, un Elu, elle changeait de forme et devenait l'Etoile de Tzeentch, un objet d'une très grande puissance, un sombre présent du seigneur du Changement qui avait bien plus de capacité que l'amulette qu'elle était en temps normal.
La tribu m'avait offert une armure ainsi qu'une épée et un bouclier de guerrier du Chaos. C'était un équipement basique mais suffisant pour que je puisse commencer à m'aventurer en solitaire loin de la tribu. Derionth voulait que je me familiarise avec la faune, qui était bien plus féroce et agressive que celle qui vivait dans l'Empire.

On pouvait notamment croiser des trolls, créatures stupides si il en est, mais très puissant, leur force n'égalant que leur idiotie. Il faut infliger de graves blessures pour mettre à bas un troll, cependant celui-ci risque de se régénérer le lendemain. La seule chose qui permette de tuer un troll et d'empêcher sa régénération est le feu. J'avais réussi sans trop de mal à en pister un, la créature mesurant 2 fois la taille d'un homme et laissant des empruntes tout aussi immenses. Je me mit à courir en direction de l'humanoïde qui semblait fasciné par une pierre. Resserrant ma main sur la garde de mon épée, je fit décrire à cette dernière un mouvement circulaire tout en sautant sur le troll. La créature ne semblait pas m'avoir vu ni entendu arriver et n'avait donc rien fait pour éviter le coup. Sa tête tomba lourdement au sol, la langue pendante. On m'avait dit que les trolls se régénéraient vite et qu'il fallait leur causer énormément de douleurs pour les tuer, mais je dois admettre que ne pensait pas que c'était à ce point. En effet, j'avais rebroussé chemin quand j'entends un cri à glacer le sang, j'eus à peine le temps de me retourner et de lever mon bouclier que le troll que je croyais avoir mit à mort m'assena un coup de poing. Heureusement que j'avais réagi pour me protéger avec le bouclier sinon je pense qu'il m'aurait assommé sans aucun problème.

Garder une posture défensive face à cette chose était loin d'être une bonne idée vu sa taille et sa force. Il fallait que je reprenne l'initiative. J'esquivai le coup suivant de troll et parvint à passer derrière lui. Je sauta une nouvelle fois mon épée en avant mais cette fois je fis un mouvement verticale, coupant ainsi le monstre en deux morceaux. Je me hâta de ranger mon épée dans son fourreau et tendit au dessus ma main à présent libre. Je me concentra et sentit les pouvoirs de Tzeentch parcourir tout mon corps, et vit une flamme apparaître au creux de ma main. Je fermai mes yeux déployant mes pouvoirs afin de réduire en cendres le troll, ce qui fut chose faite une fois mes yeux ouverts. C'est alors qu'une créature me sauta sur l'épaule, une créature de très petite taille, plus petit que n'importe quel nain de ce monde.
"- Cé ki m'a kramé mon pote la boite de conserv'! Koman qu'j'vé faire moua manan pour boir du sang, s'pa avec un tas d'cendres k'j'vé y'arrivé moua!", s'exclama l'étrange bestiole. Elle ressemblait en tout point à un gobelin, hormis deux sur deux points : Elle était beaucoup plus petite qu'un gobelin et surtout, semblait éthéré.
"- Ba lé patt' l'gro, s'tu veu pas k'j'te crèvé!" s'écria-t-il quand il vit ma main se rapproché de lui. " té ptètr un gro gar' en armur' mé moua j'sui un d'mon mon pot'!"
Je resta septique devant cette affirmation. Pourquoi un démon prendrait-il une apparence aussi ridicule que celle d'un gobelin, un gobelin miniature qui plus est?
"- Pars de là misérable petite chose avant que je ne me décide à t'écraser ", lui lançais-je.
"- Y kram' mon pot' et y m'laiss' en plan kom sa, nan mé s'koi s'tout noir'? t'sé qu'Khakkekk y t'surveille? J'sui un d'sé d'mon pi t'sé k'j'peux t'aidé s'toua tu m'aide?"
"- Dégage vite de mon épaule si tu veux pas finir roti comme ton ami le troll, je n'ai que faire de toi..."
"- A oué? Ba cé s'kon va voir, t'va voir k'Khakkekk y veux k'choi avec toua!", s'écria la créature avant de me lancer un sort qui m'assomma.
J'étais sur une colline surplombant un champ de bataille immense sur lequel des milliers de soldats mourraient. D'un côté, les forces du Chaos, de l'autre, celle de l'Empire.C'est alors que je le vit. Un monstre titanesque, avançant vers les troupes de l'Empire en écrasant tout sur son passage, y compris les guerriers du Chaos.
"- t'as vu k'j'suis pa un nabot, tout noir'!", entendis-je derrière moi. "L'trè gro truc qu't'voi là ba et ba cé moua kan j'r'prends ma forme d'moniak'! J't'lé pa montré en vré parsk' j'pass pas inap'rçu kom sa. Cé Khakkekk k'm'a r'compensé parsk' j'étais l'plu for' dé gob'!
Je me retourna et recula d'un pas médusé en voyant que le petit gobelin n'était pas seul. Il était sur une épaule, l'épaule d'un Duc du Changement, un démon majeur de Tzeentch. Le démon pris alors la parole avec une voix glaciale.
"- Khakkekk est le nom du Grand Manipulateur chez les gobelins, et l'étrange gobelin que tu as rencontré est le seul gobelin à avoir atteint le rang de Prince Démon il y a bien longtemps."
"- Et oué, Kraz'Ki'Rosk cé l'meilleur!", s'exclama le gobelin.
"- L'Architecte du Changement veut que vos chemins se suivent. Telle est sa volonté."

Je me réveillais lentement. Combien de temps étais-je resté inconscient, je ne le savais pas mais le soleil c'était couché il y a un moment. Ma tête me faisait horriblement mal, conséquence avéré que j'avais de nouveau eu une vision de Tzeentch. Je me mit à cherché du regard le petit gobelin pour le questionné quand j'entendis murmuré à mon oreille :
"- S'moua k'tu cherch'?
Je sursauta, ne m'attendant pas à voir le gobelin nez-à-nez avec moi.
"- Ba koi? t'surpris k'j'puiss m'téléporté? J'suis un d'mon mon pot' j'te rappèl'!
"- Pourquoi Tzeentch veut-il que tu m'accompagne? Je ne comprends pas...", me dis-je à moi-même.
"- Toi té tout' neuf parske sinon t'soré k'les plans d'Khakkekk y sont vach' de dur', et k'le seul truk cé k'tu dois suivr' s'ki dit pour d'venir un boss kom moua!"
"- Sous cette forme tu n'es d'aucune utilité pour moi, pourquoi ne reprends-tu pas ta forme démoniaque?"
"- Etr' un d'mon s'kool o débu mais cé mieux d'glandé en attendant la bouf' après. Pi jé une idée pour qu'on soit potes tout lé deux!"
"- Je t'écoute", dis-je d'un ton las.
"- J'peux y entré dans ton kikoup kom sa j'bouffré dé gen et toi ton kikoup et s'ra trop for'!"
"- Tu veux que je t'emprisonne dans mon épée pour aspirer le sang de mes victimes et renforcer mon pouvoir? C'est une épée de mauvaise fracture, se serait du gâchi d'enfermer un puissant démon de Tzeentch à l'intérieur..."
"- Nan mé t'a rien compris tout noir'! J'peux sortir et rentré dans tout lé kikoup k'j'veux! Pis j'peux être en même temps dans ton kikoup et sur ton épaule, s'pas kool sa mon pot'?"
"- Et tu ne pourrais pas seulement entré de mon épée, j'ai pas envie de t'entendre toute la journée."
"- S'Khakkekk ki m'a di d'te suivr', pas moua alors s'té pas content t'a ka lui kauzé!", s'écria Kraz'Ki'Rosk.
"- Oui, si seulement je pouvais lui causer...", me lamentais-je.

Après avoir intimé à Ki'Rosk qu'il était dans son intérêt de rentrer dans l'épée et de ne plus parlé, je m'en retournais à ma tribu. Kruger fut surpris de me voir revenir et ne s'en cachait pas :
"- J'ai bien cru qu'un troll t'avait dévoré Elmorak, cela fait deux jours que tu avais disparu."
"- Un tas de problèmes m'est tombé sur le dos. Et dans ce tas, il y avait effectivement un troll, mais aussi un gobelin, un prince démon, et un démon majeur."
"- Tu ne vas pas me dire que tu t'es battu seul contre tout cela, je ne te croirais pas. Notre sorcier raconte moins de balivernes que toi.
"- J'ai tué un troll, pour le reste, tu ne peux comprendre."
"- Et je ne chercherais pas à savoir ce qu'il en retourne. Nous devons nous préparer Elmorak. Tu dois survivre au rite de passage qui ferra de toi un guerrier du Chaos à part entière. Nous ne pouvons laisser des faibles rejoindre notre tribu."


Dernière édition par le Mer 17 Oct 2007 - 20:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmorak
Tisseur de Destins
avatar

Nombre de messages : 847
Age : 29
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Mar 16 Oct 2007 - 9:52

"- C'est donc pour cela que tu m'as envoyé "découvrir la faune", pour me préparer?"
"- Pour te préparer? C'est loin d'être suffisant pour t'avoir préparé mais j'espère que tu en as profité pour mesurer ce qui t'attends."
"Ne t'inquiète pas pour moi, Tzeentch me protège."

Je passais le reste de la semaine hors du camp, pour m'entraîner sans risque que l'on surprenne mon épée crier "Kool mon pot' " ou bien "S'doit fair' mal sa! ". L'avantage d'avoir Kraz' qui vous tape sur le système pendant 7 jours est que cela accrue votre capacité de concentration. Au début de mon entraînement intensif, il fallait que je focalise toute mon attention sur le corps d'un troll en ayant les yeux fermés pour lui faire prendre feu alors que maintenant j'arrivais à mettre le feu à n'importe quelle créature sans avoir à fermer les yeux et à rester immobile à un endroit. J'avais décidé de me faire la main à l'utilisation de l'épée à deux mains, arme plus dur à manier en soi qu'une simple épée courte. Mon petit démon était ravi de changer de ce qu'il appelait "Kikoup" , il préférait l'épée à deux mains qu'il appelait "Grokikoup". J'étais moins habile avec cette arme et j'étais plus exposé aux attaques mais l'épée, combinée avec l'enthousiasme de Ki'Rosk était d'une puissance dévastatrice. Je n'avais même plus à brûler les trolls pour les tuer, une seule attaque suffisant amplement. Je réussi même à battre en duel un Sanguinaire de Khorne, que je dus tuer par la suite, le démon n'était pas à même d'accepter sa défaite. Je réussi facilement à battre en duel tout les membres de ma tribu, qui furent impressionné par mes progrès. C'est après cela que Kruger s'avança vers moi et me dit :
"- Il est grand temps que tu me défi Elmorak, nous verrons bien qui de nous deux est le favori de Tzeentch ici!"

Derionth s'élança sur moi, en faisant tournoyer sa hache. J'esquivai sa première attaque sans trop de difficulté et pris l'initiative ensuite. Kruger avait beaucoup de mal à parer mes attaques malgré son bouclier à cause de la puissance des coups que je lui assenais. Je savais ce qu'il comptait faire. Comme moi contre le premier troll qui frappait beaucoup trop fort pour moi, il allait essayé de trouver une parade. Bien que m'attendant à ce qu'il se rebiffe, je ne m'attendais cependant pas à ce qu'il utilise la magie, il me lança un sort qui me frappa à la jambe et qui me déstabilisa. La douleur était horrible au niveau de ma jambe, j'avais la sensation qu'elle brûlait jusqu'à atteindre l'os bien qu'il n'en était rien. Je brandis mon épée à deux mains pour parer le coup de hache, ce que je fis avec beaucoup de difficulté. Kruger frappa avec sa hache, encore et encore, mais je tenais bon et je savais qu'il était grand temps de mettre un terme à ce duel. Je sauta en arrière pour me dégagé du combat et je lança un puissant sort de feu. la flamme toucha le sol au pieds de Kruger qui avança d'un pas et fut entouré par un cercle de feu. Il ne pouvait plus savoir de quel côté j'allais arrivé, alors je m'approcha lentement de lui, le feu nous séparant. Je tendis alors mon épée, qui se glissa juste en dessous de sa gorge.
"- Tu es un vrai prodige Elmorak, arriver à maîtriser les armes et la magie à un tel niveau est loin d'être anodin, même pour un serviteur des Dieux Sombres.", lança Derionth, alors que j'abaissais mon épée et que les flammes disparaissaient. "Tzeentch à prévu de grandes choses pour toi...Tu m'as battu en duel, tu es donc maintenant le chef légitime de la tribu, nous te suivrons partout où tu iras."
"- Je n'ai ni le temps, ni l'envie d'être votre chef de tribu. Tu es très bien à ce poste Kruger, tu veille sur les tiens et tu as une certaine compassions pour eux, ce qui n'est pas mon cas. Tu m'a appris la voie de Tzeentch et ta tribu m'a accueilli, je ne peux vous gouverner. Considère çà comme le remboursement de la dette que j'ai envers toi..."
"- Tu as peut-être battu tout les membres de la tribu mais tu n'es toujours pas un guerrier du Chaos, tu dois réussir le rite pour le devenir. Mais je n'ai aucune inquiétude pour çà, ce sera une mission agréable pour toi."
"- Et en quoi consiste-t-elle?"
"- Tu le verra bien assez tôt..."

Kruger et moi étions en route pour le Sud, à la frontière entre le royaume de Kislev et Norsca. L'épreuve que je devais accomplir était de battre un prêtre-guerrier de Sigmar et de tuer tout les habitants d'un village à moi seul... J'avais déjà beaucoup tué depuis que Derionth m'avait amené dans son clan, barbares de tribus rivales, diverses créatures rodant autour du camp, et évidemment, des trolls mais je ne m'étais jamais encore attaqué à des habitants de l'Empire.

Je savais déjà parfaitement où se passerait cette épreuve. Mon village d'enfance... Il avait été reconstruit quelques mois après l'épuration sauvage qu'avait mené le Répurgateur et ses soldats qui avait coûté la vie à mes parents. Kurger avait installé notre campement dans la forêt où je l'avais rencontré pour la première fois, qui était proche de mon ancien village.
"- Je vais t'attendre ici, viens me chercher quand ce sera fait que je voye si tu as vraiment relevé ton épreuve...", me dit Derionth. "Il est grand temps que tu y aye."
Je me mit en route et sorti rapidement de la forêt. Kraz' était sorti de mon épée et c'était posé sur mon épaule comme à son habitude. Il était très enthousiasme à l'idée que je massacre un village de paysans qui ne demandaient rien à personne et était impatient que je me mesure à un guerrier-prêtre de Sigmar.
"- S'ta un prob' avec l'aut' naz' ki kroi pa en Khakkekk, j'sré avec toua, t'sé k'si on m'gonfle tro ba moua j'ékraze tout l'monde, sa m'saoul les prêtres ki s'la joue, y m'font pencé à une gob' chamane ki m'kozé un jour et k'j'é...", je le coupais heureusement à temps :
"- Ferme-la un peu et rentre dans cette épée avant que je reconsidère notre marché. J'aime pas quand tu raconte ta vie.", lui lançais-je froidement.

Le petit Ki'Rosk n'avait pas l'air d'avoir apprécié et se tu jusqu'à mon arrivée dans le village. Il faisait nuit et peu de personnes se trouvaient dans les rues pourtant je ne pus passer longtemps inaperçu. Une fermière m'avait vu au loin et était parti en courant et en hurlant réveillant ainsi tout le monde. Je me retrouvais ainsi encerclé par une centaine de villageois armés de fourches, de petits falchions et de torche.
"- T'voi k'j'peux pa t'm'barré 2 minut' san k'tu t'mete dans l'pir' dé bordel!", me souffla Kraz' qui était réapparu sur mon épaule avec une un grand sourire découvrant toutes ses dents jaunâtres." t'veu k'j'en bouff un ou deu pour t'aidé?"
"- Ce n'est pas une poignée de paysans qui vont m'arrêter", lui lançais-je. "Retourne dans cette épée si tu veux vraiment te nourrir de leur sang..."
Les villageois allaient me sauté dessus pour m'immobiliser mais je ne comptais pas me laisser faire. J'avais une mission et je devais la mener à bien...

Ces pathétiques humains hurlaient de douleurs, des flammes ayant jailli sous leurs pieds, commençant lentement à les brûler. La magie de Tzeentch est toute puissante... Alors que je nourrissais mon épée du sang des innocents qui m'avaient encerclé, je senti qu'un servant de Sigmar approchait. Il ne manquait plus qu'une chose à réduire à néant pour être élevé au rang de guerrier du Chaos, et celle-ci venait à moi... l'Architecte du Changement était avec moi, cela ne faisait aucun doute. Un guerrier-prête s'avançait tranquillement vers moi, je le voyais maintenant et je me mis à marcher dans sa direction, lentement, comme lui.
Il se figea devant moi et me jaugea du regard. Il était plus petit que moi et était plus vieux, mais je savais que cet adversaire restait tout de même dangereux.
"- Depuis quand les forces destructrices du Chaos envoient-elles des novices attaquer seul l'Empire? Sont-elles affaiblies à ce point-là?", me dit-il calmement en me regardant sans ciller, plongeant ses yeux dans les miens.
"- Tu vas très vite te rendre compte que je suis un guerrier aguerri et que tu n'es qu'une proie parmi tant d'autres pour moi, et que la volonté de Tzeentch guide mes pas."
"- Ce démon arrive toujours aussi bien à manipuler les personnes avides de pouvoirs et de vengeance à ce que je vois. Je n'ai plus d'autres choix que de mettre un terme à tes méfaits, jeune hérétique."

Ainsi s'engagea notre duel. Bien que mon ennemi n'était armé que d'un simple marteau, il me donnait beaucoup de difficulté. Il paraît avec une facilité déconcertante mes attaques alors que de mon côté j'avais le plus grand mal pour éviter le plus faible de ses coups. Une chose était certaine, il avait déjà combattu des guerriers tel que moi. Cependant, il y avait une chose qu'il ne pouvait connaître dans les détails, c'était la magie du Grand Manipulateur. Je lui lançais donc un puissant sort de feu pour le déstabiliser et m'élançais pour lui porter le coup fatal qui le mettrait à bas. Malgré mes efforts, l'homme se retourna à temps et para avec son marteau une fois de plus. Ses yeux se mirent à briller comme si il était en feu ainsi que son marteau. Lui aussi savait utiliser la magie, mais une magie très différente de celle de Tzeentch. Heureusement pour moi, mon adversaire ne se doutait pas qu'un Prince-Démon se trouvait à l'intérieur de ma lame et que celui-ci n'appréciait pas vraiment qu'on le brûle. Mon épée se mit à dégager une aura d'un bleu intense et je sentais l'énergie de Kraz' qui ne demandait qu'à se libérer. Le guerrier-prêtre commençait à reculer tandis que je prenais l'ascendant sur lui. Il sauta sur le côté pour se dégager car il voyait son marteau qui s'effritait sous mon épée.
"- Je t'ai sous-estimé. Qui aurait pu croire qu'un si jeune hérétique possédait déjà une arme démoniaque? Je vais devoir réellement me battre pour te tuer, jeune renégat.", s'exclama-t-il.

Nous nous rendions coup pour coup, aucun de nous deux ne voulant perdre du terrain sur l'autre. Je finis par blesser mon ennemi, mon épée ayant ouvert son armure ainsi que son torse. Une longue trace sanglante s'était dessinée mais le vaillant guerrier me repoussa et continua le combat sans laisser paraître la moindre impression de douleurs. Cependant, au bout de dix minutes, il s'écroula sur le dos. L'empreinte qu'avait laissé mon épée sur l'homme semblait suinter un liquide noirâtre qui brûlait ce qu'il touchait.
"- T'a vu sa mon pot'?Cé kan même vrémen kool de changer l'sang dé zennemi en truc qui krame! Kom sa l'mek y krève lentement mé y krève kan même!", ricana Kraz'Ki'Rosk. "T'a vu sa tronch à l'aut' naz' kan il a vu k't'été avec un super démon kom moua?"
"- Je dois admettre que tu m'as été utile Kraz', cet adversaire était assez coriace."
"- T'di sa parsk k'té un gro naz', stoo! Cé moi l'meilleur! Toi té loin d'arrivé à ma taille!"
"- C'est certain, je suis loin de faire 20 centimètres de haut...", lui répondis-je avec un sourire en coin.
J'allais cherché Kruger pour qu'il voit que j'avais réussi mon épreuve dans la forêt, mais celui-ci était juste à côté du village, non loin de là où j'avais combattu le guerrier-prêtre. Il paraissait satisfait et me dit :
"- Tu as réussi ton épreuve, et tu as tué un guerrier-prêtre de Sigmar qui était un vétéran, un adversaire qui t'était de loin supérieur en expérience, mais il t'a sous-estimé, comme je l'ai fais. Je n'aurais jamais pu pencé que tu avais réussi à emprisonner un Prince-Démon!"
"- Je ne l'ai pas emprisonné, il est juste lié à moi par la volonté de Tzeentch."
"- Grav', si s'té pa Khakkekk ki m'avé di d'suivr s'blairo, j'l'oré kramé direkt après k'il aye massakré mon troll!"
Kruger fut surpris de voir un gobelin brillant de 20 centimètres de haut apparaître sur mon épaule, et surtout, fut stupéfait d'apprendre que cette bestiole était un Prince-Démon, un des favoris de notre Dieu.
"- Les voies du Grand Sorcier sont impénétrables...", soupira le guerrier du Chaos qui semblait envié le petit gobelin. "Allons Elmorak, il est temps pour nous de repartir pour le Nord de Norsca. Je ne tiens pas à m'attarder ici."

Nous nous remîmes donc en marche vers le Nord. J'étais fier de moi, j'étais à présent véritablement un guerrier du Chaos, l'élite du Chaos... Je n'attendais plus que de servir les desseins de mon Dieu..."


Dernière édition par le Mer 17 Oct 2007 - 22:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chane
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 994
Age : 31
Localisation : Avec un Loup :)
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Mer 17 Oct 2007 - 20:08

C'est bien !
Mais

Citation :
Mais jours après jours, Elmorak apprenait et devenait de plus en plus redoutable jusqu'à surpasser tout les membres de la tribu,
Ca m'a titillé, je trouve que c'est le passage qui fait trop "deja vu et revu " et qui gache un peu ton écrit.

Ensuite

Citation :
Je me réveilla lentement
Passé simple c'est le temps de l'action. Ya pas d'action a se reveiller lentement Je mettrai " Je me reveillais (voir si y a bien un "s" ).
Citation :

Je passa le reste de la semaine
C'est pareil, c'est pas une action soudaine Wink

Voila, je critique, mais je suis un peu maniaque aussi, ton recit est vraiment chouette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmorak
Tisseur de Destins
avatar

Nombre de messages : 847
Age : 29
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Mer 17 Oct 2007 - 20:20

Disons que depuis que je me suis mit à écrire mon BG, je me suis rendu compte que j'savais plus quand utiliser l'Imparfait et le Passé Simple affraid

J'vais sur http://www.leconjugueur.com/ maintenant quand j'ai un doute, ce que je ne faisais pas au début bad116 !

Qand je me suis paerçu que "je porta" n'existait pas, j'ai eu un choc parce que y'a plein de verbe qui pour moi finissait par un "a" au singulier alors qu'en fait bah nan bad113
En plus c'est pas comme si j'étais nul en orthographe, j'avais toujours des supers notes aux dictés. Faut croire qu'mon cerveau s'est amoindrit depuis... bad117

P.S. : Essayez de me dire en gros où se situe telle ou telle faute, parce que j'avoue galèré à retrouver juste avec un bout de phrase bad114
P.S. 2 : le passage qui fait trop déjà vu et revu est nécéssaire d'après moi, faut montrer que le petit Elmorak est devenu grand et qu'il est dur à cuire. (Puis j'vois pas quoi mettre d'autres )


Dernière édition par le Mer 17 Oct 2007 - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobbi Briz' Krân'
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 1646
Age : 29
Localisation : Dans la mêlée, derrière son kikoup', sous son bouclier...
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Mer 17 Oct 2007 - 20:36

J'ai remarqué pencé, ce qui est terrible parceque beaucoup fait la faute x) penser, avec un s pas un c Surprised

Le passé simple du 1er groupe à la 1ere personne c'est ai, pas a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmorak
Tisseur de Destins
avatar

Nombre de messages : 847
Age : 29
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Mar 18 Mar 2008 - 11:59

Et non, ce n'est pas pour poster la suite de mon histoire, mais pour vous proposer de lire une petite bataille de l'Ordre de la Destruction que j'ai écrit (pour le concours WAR-MP, je l'avoue).
Enjoy cheers !


La salle du trône était une vaste salle circulaire richement décorée, qui forçait le respect envers les brillants architectes qui l'avaient pensé. Les vitraux, comme le trône lui-même étaient serti de pierres précieuses et de dorures élégamment enchevêtrées autour d'étendards et autres symboles glorifiant l'empire ou le faux-Dieu Sigmar.
Elmorak arrêta d'admirer l'architecture du batîment et s'avança à la suite de Tchar'zanek. Ce dernier faisait face au redouté Karl Franz, le dirigeant de l'empire. Bien que vieillissant, l'homme dégageait une impression de puissance, portant sans soucis un marteau semblant avoir été forgé par les nains : Ce n'était autre que Ghal Maraz, le légendaire marteau de Sigmar qui lui avait été offert par le roi nain Kurgan pour l'avoir secouru face aux Orques.
« - Tu vas mourir Franz », lança le Champion de Tzeentch. « Tu vas mourir tout comme le reste de ton peuple qui refuse de se soumettre à la puissance du Grand Manipulateur. L'Ordre du Griffon est fini, nous avons massacré tout ses membres, il ne reste plus que toi et ta cohorte... »
« - J'ai foi en Sigmar et je sais qu'il m'aidera à mettre un terme aux exactions de l'Ost du Corbeau. Tu as perdu la bataille à Praag, Champion des Dieux Impies ». Sur ces mots, Karl Franz lança à Tchar'zanek une amulette. Celui-ci, en l'attrapant blanchi de peur à la vue de cet objet.

Elmorak essaya de s'attacher au moindre détail de la scène à laquelle il assistait mais il ne pouvait plus lutter... Il se réveilla en sursaut. Ce n'était pas la première fois qu'il faisait ce rêve, il en avait parlé au cultiste Madrek, dirigeant de la guilde dont faisait parti Elmorak, qui lui avait répondu qu'il s'agissait sûrement d'une vision que lui accordait le Dieu Corbeau et qui prendrait tout son sens à un moment ou à un autre.
« - Il est temps de retourné au combat, Bobbi et Krok vont finir par s'entre-tuer rien que pour s'amuser si on restait encore là à rien faire. Qui plus est, Tchar'zanek nous a donné l'ordre de massacrer tout les habitants de Praag au plus vite ».
« - La porte de la cité n'est toujours pas ouverte? », demanda Elmorak à Madrek.
« - Pas encore, mais j'ai confiance en Chane, ce petit gobelin est très astucieux. »
« - Depuis combien de temps Saylver l'a catapulté dans la cité? »
« - Moins de deux heures, tu n'as pas dormi très longtemps. », gronda le cultiste.
« - Et comment va Saylver? Toujours assommé? »
« - Oui mais il a eu de la chance, c'est le premier elfe que je vois rester en vie après s'être prit un coup de tête de Bobbi... »
Elmorak sourit un bref instant. Bobbi et Chane étaient des Peaux-Vertes des Gars du Soleil Sanglant. Ils avaient vu du pays ensemble, suivant l'orque Grimgor puis maintenant Grumlok pour pouvoir se battre. Il était devenu notoire que ceux qui approchait Chane de trop près finissait le crâne éclaté, c'est à mon avis pour cela qu'on appele Bobbi « Briz'krân' ».
Bien que ne supportant pas les Orques, et encore moins les gobelins, j'avais fini par trouver leur compagnie plaisante, surtout quand on devait combattre.
« - La porte est ouverte! », hurla ChérubaËl, « Comme quoi, les idées de ce sale elfe noir de Saylver ne sont pas toujours stupides. »
« - Il est temps de passer à l'attaque, pour la gloire de Tzeentch », commenta Madrek aux membres de l'Ordre de la Destruction, « Faites couler le sang à flot, et brûler ces maisons, il ne doit plus rien rester de Praag que le souvenir de notre passage ici! ». Il chuchota à Tari avant que celle-ci n'essaye de rattraper les autres qui s'étaient déjà engouffré dans la cité :
« - Réveille Saylver au plus vite, on pourrait avoir besoin de lui ».

Le sang, la mort et la désolation. C'est tout ce dont Elmorak avait envie de répandre afin d'être récompensé par Tzeentch et qu'il se détâche des autres Elus du Dieu Corbeau et c'est tout ce dans quoi il excellait.
Les arquebusiers de l'Empire ne pouvaient rien face à la déferlante de magie qui s'abattait sur eux, contrôlée par Hisarion, Rhalgamaziel et Ragnvald, tandis qu'Elmorak, Valeremak et Varzuden fonçaient dans les bataillons de Joueurs d'Epées et tuaient à tour de bras. Ils avançaient et avançaient, inébranlables malgré les nombreux coups mortels qu'ils avaient reçu et recevaient encore grâce aux soins prodigués par Harah, Madrek et le petit chamane gobelin R'kou'Les'Kou.
D'autres suivants de l'Ost du Corbeau avaient suivi la percée qu'avait fait l'Ordre de la Destruction dans Praag et incendiait les maisons et massacraient les habitants. C'est ainsi qu'on pu saluer le cultiste Ademor, maître de la guilde Obscur et ami de Madrek.
La bataille n'était pas trop rude, les Impériaux étant trop apeuré pour se battre correctement. Les difficultés venaient des Chevaucheurs de Griffons qui, sans être plus courageux que les autres, infligeaient de lourdes pertes dans les rangs du Chaos et surtout, des membres de la Confrérie des Mercenaires du Reikland. Cette guilde était assez connu par les membres de l'Ordre de la Destruction de part leur valeur au combat, mais aussi à cause du répurgateur Petrus qui, en plus d'être presque aussi adroit en tortures que Tari, avait réussi à entrer dans la taverne de Bobbi, s'était fait servir, et était reparti en vie, ce qui, même pour un suivant de la Destruction était chose difficile au vue du sale caractère de l'Orque.
Le massacre se poursuivait, quand le bruit d'une machine à vapeur se fit entendre. Karl Franz n'avait pas hésité à envoyé l'un des tanks à vapeur impérial suivi par de nouveaux bataillons de la Reikguard. Bien qu'appuyé par des canon Apocalypses, la suite de la bataille s'annonçait bien plus difficile que ce qu'elle n'avait été jusqu'alors...

Madrek, Tzeerch et Harah étaient entré en transe afin d'invoquer un Duc du Changement pour nous sortir de cette mauvaise passe. Elmorak de son côté avait fait appele au Prince-Démon qui habitait son épée démoniaque, le démon gobelin Kraz'Ki'Rosk.
« - Pourkoi tu m’as invoké, tu vas pas me dire ke vous pouvez pas vous zen sortir tout seul? », lança le démon à Elmorak.
« - On est dans une situation assez délicate, j'ai besoin de toi pour nous aider à les contenir le temps que les cultistes terminent d'invoquer un Duc du Changement ».
« - Un Duk du Changement? Demandez plutôt d’l’aide au Mangueur d’âme! Ce démon est bien plus puissant k’un démon majeur d’Tzeentch, sans parler k’il observe avek attention la bataille. »
« - Le Mangueur d'âme? Mais qu'est-ce que tu racontes encore? »
Kraz' se mit alors à rire comme un démant puis expliqua à Elmorak :
« - Tchar’zanek vous za envoyé ici pour répandre la mort, mai y s’en fout ke ce soit la votr’ ou celle d’Impérios parss’ k’y veut ramené l’Mangueur d’âme au plus haut d’sa puissanss’! T’es dans d’bos draps! ».
Encerclé, l'ordre de la Destruction était en fâcheuse posture mais il était observé et soutenu par des forces incommensurables : Le Grand Manipulateur oeuvrait.
Loin de s'avouer vaincu, Kharnack et Elmorak se jetèrent sur des Joueurs d'épées qui avançaient vers les cultistes en pleine canalisation de leur pouvoir. Enragés, les deux Elus taillaient de la chair de leurs ennemis, le sang giclant et s'écoulant au sang dans une marre nauséabonde. Ils fauchaient les Impériaux avec une facilité déconcertante, tranchant des têtes et mutilant des torses répandant ainsi des organes à terre. Le massacre galvanisait Elmorak qui venait avec satisfaction de fendre en deux le crâne d'un officier en lui assénant un magnifique coup de bouclier.
Les autres guerriers qui constituaient l'Ordre de la Destruction avaient eu aussi commencé un carnage dans les troupes ennemis. Bobbi était particulièrement à l'aise dans cette tâche grâce à l'énorme hache qui était un présent de Grimgor et à la puissance physique que Gork et Mork lui avait insufflé. De son côté, Chane mutilait les cadavres des ennemis tombés pendant que son Squib s'occupait de ceux qui n'était pas encore tombé en avalant leurs membres dans sa gueule disproportionnée.
Les corps s'empilaient de plus en plus haut tandis que Kharnack et Elmorak atteignaient enfin le tank à vapeur impérial qui n'avait pas encore tire une seule salve. Ils devaient pensé que la bataille serait rapidement gagné par l'arrivée de nombreux renforts mais il était clair que malgré leur nombre, les soldats de l'empire n'avait aucune chance face à la puissance du Chaos, des Elfes Noirs et des Peaux-Vertes combinée.
"- Bouge toi de là! ", hurla Kharnack à son compagnon de massacre.
Elmorak eu juste le temps de se jeter sur le côté qu'une explosion pulvérisa l'endroit où il se tenait auparavant. Chérubael, qui venait de rejoindre les deux Elus s'élança sur la machine et l'évantra à l'aide du cadeau que lui avait fait Tzeentch. Il put alors rentrer dans le ventre de la bête métallique et tuer à loisir ses occupants.
La menace que faisait peser le tank en moins, les trois Chaotiques devaient rapidement retourner vers Madrek et les autres cultistes pour s'assurer que ceux-ci étaient bien protégé : Et c'était le cas.
Saylver tuait sans vergogne tout ceux qui tentait de s'approcher d'eux à l'aide de sa hallebarde avec l'aide soutenu de Maltarik, Elevera et Tari.
Bien que particulièrement méprisables de part leur manière, les Elfes Noirs étaient d'excellents combattants, dont la valeur n'était plus à prouver. Qui plus est, ils étaient très proches du Chaos, la présence du Culte du Plaisir de Slaanesh s'étant vite implanté dans leurs cités. Cependant, il n'avait pas encore reconnu la vraie voix qu'était celle de Tzeentch et payaient tout les jours le tribu de cet affront par l'entropie de leur magie : Seuls les plus talentueux d'entre-eux pouvaient prétendre maîtriser les vents magiques sans encourir la mort. Rahlgamaziel était l'un d'eux. Il avait fait pleuvoir la destruction sur les rangs ennemis et s'était occupé un part un des pyromanciens de l'empire.
" Où ils en sont du rituel? ", gronda Chérubael à l'attention du sorcier Elfe Noir.
" Bientôt terminé, votre magie est si peu raffinée...", souffla-t-il.
C'est alors qu'une femme s'avança, vetue d'une fine robe, vers la mélée, une collier splendide autour du coup...

J'accepte les critiques, revendications sur vos personnages, offrandes et bisoux.
P.S. : C'est un texte assez court mais j'ai des exams en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuzu
Seigneur du désordre
Seigneur du désordre
avatar

Nombre de messages : 1748
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Mar 18 Mar 2008 - 21:19

Je t'es corrigé la majorité des fautes, surtout de conjugaison et d'accord. Je n'ai quasiment pas gangé le texte, à part pour changer guilde en compagnie guerrière. Pour les noms propres, je crois que Bobbi n'est pas le nom qu'aura son perso, mais Tap'fort. Pareil pour Chane et Ragnvald je crois, mais bon c'est des détails. Sinon sans être du Baudelaire le texte est plaisant à lire même si quelques tournures de phrases pourraient être améliorées (mais bon... c'est pas non plus incompréhensible hein). Il manque juste une fin quoi, soit t'en dit trop, soit pas assez avec la femme Smile

La salle du trône était une vaste salle circulaire richement décorée, qui forçait le respect envers les brillants architectes qui l'avaient pensée. Les vitraux, comme le trône lui-même, étaient sertis de pierres précieuses et de dorures élégamment enchevêtrées autour d'étendards et autres symboles glorifiant l'empire ou le faux-Dieu Sigmar.
Elmorak arrêta d'admirer l'architecture du batîment et s'avança à la suite de Tchar'zanek. Ce dernier faisait face au redouté Karl Franz, le dirigeant de l'Empire. Bien que vieillissant, l'homme dégageait une impression de puissance, portant sans souci un marteau semblant avoir été forgé par les nains : Ce n'était autre que Ghal Maraz, le légendaire marteau de Sigmar qui lui avait été offert par le roi nain Kurgan pour l'avoir secouru face aux Orques.
« - Tu vas mourir Franz », lança le Champion de Tzeentch. « Tu vas mourir tout comme le reste de ton peuple qui refuse de se soumettre à la puissance du Grand Manipulateur. L'Ordre du Griffon est fini, nous avons massacré tout ses membres, il ne reste plus que toi et ta cohorte... »
« - J'ai foi en Sigmar et je sais qu'il m'aidera à mettre un terme aux exactions de l'Ost du Corbeau. Tu as perdu la bataille à Praag, Champion des Dieux Impies ». Sur ces mots, Karl Franz lança à Tchar'zanek une amulette. Celui-ci, en l'attrapant blanchi de peur à la vue de cet objet.

Elmorak essaya de s'attacher au moindre détail de la scène à laquelle il assistait mais il ne pouvait plus lutter... Il se réveilla en sursaut. Ce n'était pas la première fois qu'il faisait ce rêve, il en avait parlé au cultiste Madrek, dirigeant de la compagnie guerrière dont faisait parti Elmorak, qui lui avait répondu qu'il s'agissait sûrement d'une vision que lui accordait le Dieu Corbeau et qui prendrait tout son sens à un moment ou à un autre.
« - Il est temps de retourner au combat, Bobbi et Krok vont finir par s'entretuer rien que pour s'amuser si on reste encore là à rien faire. Qui plus est, Tchar'zanek nous a donné l'ordre de massacrer tout les habitants de Praag au plus vite ».
« - La porte de la cité n'est toujours pas ouverte ? », demanda Elmorak à Madrek.
« - Pas encore, mais j'ai confiance en Chane, ce petit gobelin est très astucieux. »
« - Depuis combien de temps Saylver l'a catapulté dans la cité? »
« - Moins de deux heures, tu n'as pas dormi très longtemps. », gronda le cultiste.
« - Et comment va Saylver ? Toujours assommé ? »
« - Oui mais il a eu de la chance, c'est le premier elfe que je vois rester en vie après s'être prit un coup de tête de Bobbi... »
Elmorak sourit un bref instant. Bobbi et Chane étaient des Peaux-Vertes des Gars du Soleil Sanglant. Ils avaient vu du pays ensemble, suivant l'orque Grimgor puis maintenant Grumlok pour pouvoir se battre. Il était devenu notoire que ceux qui approchaient Chane de trop près finissaient le crâne éclaté, c'est à mon avis pour cela qu'on appelle Bobbi « Briz'krân' ».
Bien que ne supportant pas les Orques, et encore moins les Gobelins, j'avais fini par trouver leur compagnie plaisante, surtout quand on devait combattre.
« - La porte est ouverte ! », hurla Chérubaël, « Comme quoi, les idées de ce sale elfe noir de Saylver ne sont pas toujours stupides. »
« - Il est temps de passer à l'attaque, pour la gloire de Tzeentch », commenta Madrek aux membres de l'Ordre de la Destruction, « Faites couler le sang à flot, et brûler ces maisons, il ne doit plus rien rester de Praag que le souvenir de notre passage ici! ». Il chuchota à Tari avant que celle-ci n'essaye de rattraper les autres qui s'étaient déjà engouffrés dans la cité :
« - Réveille Saylver au plus vite, on pourrait avoir besoin de lui ».

Le sang, la mort et la désolation. C'est tout ce qu'Elmorak avait envie de répandre afin d'être récompensé par Tzeentch et qu'il se détache des autres Elus du Dieu Corbeau et c'est tout ce en quoi il excellait.
Les arquebusiers de l'Empire ne pouvaient rien face à la déferlante de magie qui s'abattait sur eux, contrôlée par Hisarion, Rhalgamaziel et Ragnvald, tandis qu'Elmorak, Valeremak et Varzuden fonçaient dans les bataillons de Joueurs d'Epées et tuaient à tour de bras. Ils avançaient et avançaient, inébranlables malgré les nombreux coups mortels qu'ils avaient reçus et recevaient encore grâce aux soins prodigués par Harah, Madrek et le petit chamane gobelin R'kou'Les'Kous.
D'autres suivants de l'Ost du Corbeau avaient suivi la percée qu'avait fait l'Ordre de la Destruction dans Praag et incendiaient les maisons et massacraient les habitants. C'est ainsi qu'on put saluer le cultiste Ademor, maître de la Compagnie Guerrière Obscur et ami de Madrek.
La bataille n'était pas trop rude, les Impériaux étant trop apeurés pour se battre correctement. Les difficultés venaient des Chevaucheurs de Griffons qui, sans être plus courageux que les autres, infligeaient de lourdes pertes dans les rangs du Chaos et surtout, des membres de la Confrérie des Mercenaires du Reikland. Cette Compagnie était assez connue par les membres de l'Ordre de la Destruction de part leur valeur au combat, mais aussi à cause du répurgateur Petrus qui, en plus d'être presque aussi adroit en tortures que Tàri, avait réussi à entrer dans la taverne de Bobbi, s'était fait servir, et était reparti en vie, ce qui, même pour un suivant de la Destruction était chose difficile au vue du sale caractère de l'Orque.
Le massacre se poursuivait, quand le bruit d'une machine à vapeur se fit entendre. Karl Franz n'avait pas hésité à envoyer l'un des tanks à vapeur impérial suivi par de nouveaux bataillons de la Reikguard. Bien qu'appuyé par des canons Apocalypses, la suite de la bataille s'annonçait bien plus difficile que ce qu'elle n'avait été jusqu'alors...

Madrek, Tzeerch et Harah étaient entrés en transe afin d'invoquer un Duc du Changement pour nous sortir de cette mauvaise passe. Elmorak de son côté avait fait appel au Prince-Démon qui habitait son épée démoniaque, le démon gobelin Kraz'Ki'Rosk.
« - Pourkoi tu m’as invoké, tu vas pas me dire ke vous pouvez pas vous zen sortir tout seul? », lança le démon à Elmorak.
« - On est dans une situation assez délicate, j'ai besoin de toi pour nous aider à les contenir le temps que les cultistes terminent d'invoquer un Duc du Changement ».
« - Un Duk du Changement? Demandez plutôt d’l’aide au Mangueur d’âme! Ce démon est bien plus puissant k’un démon majeur d’Tzeentch, sans parler k’il observe avek attention la bataille. »
« - Le Mangueur d'âme? Mais qu'est-ce que tu racontes encore? »
Kraz' se mit alors à rire comme un démant puis expliqua à Elmorak :
« - Tchar’zanek vous za envoyé ici pour répandre la mort, mai y s’en fout ke ce soit la votr’ ou celle d’Impérios parss’ k’y veut ramené l’Mangueur d’âme au plus haut d’sa puissanss’! T’es dans d’bos draps! ».
Encerclé, l'Ordre de la Destruction était en fâcheuse posture mais il était observé et soutenu par des forces incommensurables : Le Grand Manipulateur oeuvrait.
Loin de s'avouer vaincus, Kharnack et Elmorak se jetèrent sur des Joueurs d'épées qui avançaient vers les cultistes en pleine canalisation de leur pouvoir. Enragés, les deux Elus taillaient de la chair de leurs ennemis, le sang giclant et s'écoulant au sang dans une mare nauséabonde. Ils fauchaient les Impériaux avec une facilité déconcertante, tranchant des têtes et mutilant des torses répandant ainsi des organes à terre. Le massacre galvanisait Elmorak qui venait avec satisfaction de fendre en deux le crâne d'un officier en lui assénant un magnifique coup de bouclier.
Les autres guerriers qui constituaient l'Ordre de la Destruction avaient eux aussi commencé un carnage dans les troupes ennemies. Bobbi était particulièrement à l'aise dans cette tâche grâce à l'énorme hache qui était un présent de Grimgor et à la puissance physique que Gork et Mork lui avait insufflé. De son côté, Chane mutilait les cadavres des ennemis tombés pendant que son Squig s'occupait de ceux qui n'était pas encore tombés en avalant leurs membres dans sa gueule disproportionnée.
Les corps s'empilaient de plus en plus haut tandis que Kharnack et Elmorak atteignaient enfin le tank à vapeur impérial qui n'avait pas encore tiré une seule salve. Ils devaient penser que la bataille serait rapidement gagnée par l'arrivée de nombreux renforts mais il était clair que malgré leur nombre, les soldats de l'empire n'avait aucune chance face à la puissance du Chaos, des Elfes Noirs et des Peaux-Vertes combinée.
"- Bouge toi de là! ", hurla Kharnack à son compagnon de massacre.
Elmorak eu juste le temps de se jeter sur le côté qu'une explosion pulvérisa l'endroit où il se tenait auparavant. Chérubaël, qui venait de rejoindre les deux Elus s'élança sur la machine et l'éventra à l'aide du présent que lui avait fait Tzeentch. Il put alors rentrer dans le ventre de la bête métallique et tuer à loisir ses occupants.
La menace que faisait peser le tank en moins, les trois Chaotiques devaient rapidement retourner vers Madrek et les autres cultistes pour s'assurer que ceux-ci étaient bien protégés : Et c'était le cas.
Saylver tuait sans vergogne tout ceux qui tentait de s'approcher d'eux à l'aide de sa hallebarde avec l'aide soutenue de Maltarik, Elevera et Tàri.
Bien que particulièrement méprisables de part leur manière, les Elfes Noirs étaient d'excellents combattants, dont la valeur n'était plus à prouver. Qui plus est, ils étaient très proches du Chaos, la présence du Culte du Plaisir de Slaanesh s'étant vite implantée dans leurs cités. Cependant, il n'avait pas encore reconnu la vraie voix qu'était celle de Tzeentch et payaient tout les jours le tribu de cet affront par l'entropie de leur magie : Seuls les plus talentueux d'entre-eux pouvaient prétendre maîtriser les vents magiques sans encourir la mort. Rhalgamaziel était l'un d'eux. Il avait fait pleuvoir la destruction sur les rangs ennemis et s'était occupé à part d'un des pyromanciens de l'empire.
" Où ils en sont du rituel? ", gronda Chérubael à l'attention du sorcier Elfe Noir.
" Bientôt terminé, votre magie est si peu raffinée...", souffla-t-il.
C'est alors qu'une femme s'avança, vétue d'une fine robe, vers la mélée, une collier splendide autour du coup...

_________________

Si vous lisez ça envoyez moi un mp et je vous donnerais... rien :p Chane, Bobbi, Tàri, Praetor, Hazg Mâch' kikoup, Käräz, Kirikou, Soahk, Spir, Anima, Wolgorf ont trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmorak
Tisseur de Destins
avatar

Nombre de messages : 847
Age : 29
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Mer 19 Mar 2008 - 2:31

Pourtant j'utilise un logiciel de correction de fautes pour l'orthographe, mais bon, c'est pas bourré de fautes non plus Wink !
Sinon pour la remarque sur la femme, j'aurais surtout du préciser que c'est une elfe (pour ceux qui ne l'ont pas compris, la femme avec l'amulette n'est autre que le Mangeur d'Ame).
J'ai fais exprès de ne pas réellement faire de fin, je préfère laisser votre imagination faire le reste, sachant que j'écrirais la suite bientot donc vous pouvez commencer à spéculer sur ce qui pourrait bien nous arriver Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saylver
Ordre de la Destruction
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 36
Localisation : Derrière mon bouclier
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Mer 19 Mar 2008 - 12:42

Absolument aucune idée...j'avoue j'ai pas lu....je suis malade comme un chien (ça m'apprendras à voter Nurgle)

Mais j'ai juste vu :

Citation :
- Réveille Saylver au plus vite, on pourrait avoir besoin de lui ».

Donc je pense que je vais faire l'effort de lire tout en agonisant derrière mon bureau.

EDIT: Après lecture: Je pense que tu me sous-estime !
J'aurais convaincu Chane d'aller sur la catapulte ET Bobbi avec Very Happy

C'est bien sympa ça mais si tu pouvais ajouter un pti truc....tu sais le pyromane qui rôde sur ce forum ? Moi ça me ferais plaisir^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heritier-du-chaos.forumgratuit.org/forum.htm
Bobbi Briz' Krân'
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 1646
Age : 29
Localisation : Dans la mêlée, derrière son kikoup', sous son bouclier...
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Mer 19 Mar 2008 - 13:13

Mwa j'aime bien !!

A part que c'est un grokikoup' que j'ai, et que je l'ai pas eu de Grimgor mais bon :p J'aime beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmorak
Tisseur de Destins
avatar

Nombre de messages : 847
Age : 29
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Mer 19 Mar 2008 - 13:50

Bobbi Briz' Krân' a écrit:
Mwa j'aime bien !!

A part que c'est un grokikoup' que j'ai, et que je l'ai pas eu de Grimgor mais bon :p J'aime beaucoup !

Je suis désolé pour les incohérences par rapport à vos propres récits RP, mais comme je l'ai déjà dit, je suis en période d'exams, j'ai pas eu le temps de relire bien vos récits pour que tout s'imbrique comme il faut.
Puis si je décide que tu te bats avec un Navet, tu te battra avec un navet, namého!

Citation :
C'est bien sympa ça mais si tu pouvais ajouter un pti truc....tu sais le pyromane qui rôde sur ce forum ? Moi ça me ferais plaisir^^.
Mais je parle de Petrus et de la Confrérie des Mercenaires du Reikland, pas beaucoup mais il est présent Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuzu
Seigneur du désordre
Seigneur du désordre
avatar

Nombre de messages : 1748
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Jeu 20 Mar 2008 - 20:23

Mmm c'est pas très clair pour moi alors cette histoire de femme et de mangeaur d'âmes... Rajoute peut être une ligne ou deux qui expliquent qu'on entend le rituel prendre fin, les roulements de tambour s'intensifient, une faille déchire la réalité au milieu du cercle et une femme en apparence elfique (humaine, naine...) mais au regard démoniaque, prend pied dans notre monde et s'avance blablabla. Enfin bon s'toi qui vois quoi !

_________________

Si vous lisez ça envoyez moi un mp et je vous donnerais... rien :p Chane, Bobbi, Tàri, Praetor, Hazg Mâch' kikoup, Käräz, Kirikou, Soahk, Spir, Anima, Wolgorf ont trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmorak
Tisseur de Destins
avatar

Nombre de messages : 847
Age : 29
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Jeu 20 Mar 2008 - 20:49

S'pas bien çà Chéru, tu n'as pas le Background de Warhammer Online?
Le mangueur d'âme est un démon antiqu extrèmement puissant, qui prenait le contrôle de qui il voulait pour mieux tuer. On ne pouvaipas le détruire, le seul moyen qu'on trouver les elfes était d'envoyé une elfe porteuse d'une amulette magique à sa rencontre et quand le démon tenterait de prendre possesion d'elle, il serait instantanément emprisonné dans le corps de l'elfe qui deviendrait sa prison.

Au dernière nouvelle, Tchar'zanek a trouver un moyen de réveiller le démon et cours-circuiter l'amulette mais pour se faire, il faut que le démon retrouve sa force d'antan. Hors sa façon de se nourrir est par la mort de personnes.
C'est pour çà que Tchar'zanek a attaquer Praag, pour qu'il y est un véritable massacre, que ce soit du côté Empire ou du Chaos afin que le Mangeur d'âme se nourrisse et récupère sa puissance.

Si tu veux le démon a été transformer en une petite elfe et n'a aucun pouvoir pour le moment, donc les yeux rouges brillants d'où débordent une énergie incommensurable, j'ai préféré évité pour mieux respecter le background. Pour faire simple, comme on a massacré pas mal d'impériaux et qu'on est dans le caca, on joue notre dernière carte en testant voir si il a enfin récupéré une once de ses pouvoirs.

Puis à part toi personne c'est plein de ne pas avoir compris, çà laisse du suspense Wink

Par contre, j'aurais bien aimé savoir à quel Dieu il est affilié ce démon, c'est précisé nulle part, et il ressemble pas au Démons Majeurs lambda genre Duc du Changement ou Gardien des Secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobbi Briz' Krân'
Officier
Officier
avatar

Nombre de messages : 1646
Age : 29
Localisation : Dans la mêlée, derrière son kikoup', sous son bouclier...
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Jeu 20 Mar 2008 - 20:59

Si seule une belle elfe peut le capturer, c'est qu'il est affilé à Slaanesh !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuzu
Seigneur du désordre
Seigneur du désordre
avatar

Nombre de messages : 1748
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Sam 22 Mar 2008 - 13:39

Ha ba au temps pour moi, mea culpa moi Smile alors dans ce cas effectivement rien à redire sur la fin. Pi si les autres ils ont rien dit c'est parce qu'ils ont peur de toi.

_________________

Si vous lisez ça envoyez moi un mp et je vous donnerais... rien :p Chane, Bobbi, Tàri, Praetor, Hazg Mâch' kikoup, Käräz, Kirikou, Soahk, Spir, Anima, Wolgorf ont trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmorak
Tisseur de Destins
avatar

Nombre de messages : 847
Age : 29
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   Sam 22 Mar 2008 - 15:00

Chérubaël a écrit:
c'est parce qu'ils ont peur de toi.
Et ils ont bien raison, je vais bientôt venir m'occuper de toi pour que tu finisse comme eux à me craindre!
Muhuhahaha!

...
Je savais que j'aurais pas du manger les champignons que m'a offert un gobelin de la nuit en échange de sa vie hier, j'crois que c'était des "Bonnets de Fou"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elmorak Del'drais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elmorak Del'drais
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Destruction WAR sur Har Ganeth  :: Votre histoire-
Sauter vers: