Guilde Destruction WAR sur Har Ganeth

Le seul ordre acceptable est celui qui restera après notre passage...Tremblez, nous allons vous écraser sous nos bottes, chiens !
 
PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Rhyskor] Serviteur du Dieu Corbeau...

Aller en bas 
AuteurMessage
Rhyss
Instructeur des Boucliers de la Discorde
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 33
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: [Rhyskor] Serviteur du Dieu Corbeau...   Sam 29 Mar 2008 - 0:23

Bon et bien voila, je me lance et je diffuse ce petit texte que j'ai écrit dans une soirée d'inspiration Smile

Je suis pas vraiment doué pour écrire, alors je compte sur votre indulgence :p

L'histoire n'a rien de très exceptionnelle et je n'entre pas dans les détails (je me garde des trucs à écrire pour quand le jeu sera sorti ^^ puis mes connaissances de l'univers n'en sont qu'à leurs balbutiements) mais j'espère que ça vous plaira !

Sur ce, bonne lecture à ceux qui auront le courage d'aller jusqu'au bout !

_________________


Mes petites videos


Dernière édition par Rhyss le Sam 29 Mar 2008 - 0:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Nyko44
Rhyss
Instructeur des Boucliers de la Discorde
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 33
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: [Rhyskor] Serviteur du Dieu Corbeau...   Sam 29 Mar 2008 - 0:23

Ambiance musicale

On dit qu’aujourd’hui est le premier jour du reste de votre existence...
C’est vrai...
Sauf le jour de votre mort...


***************************************************************************

Le ciel était gris, l'air était humide et un peu frais, une légère buée commençait à apparaitre sur la fenêtre d'une des chambres de l'auberge de "La Tranquillité Retrouvée"...
Cette dernière était située en plein coeur d'un petit village d'humains, sur les terres frontalières de l'Empire.
Rhyskor s'éveillait, après une longue nuit éreintante. La chambre était encore emplie d'une odeur de sueur intense. La jeune fille blonde allongée à sa droite, déjà réveillée depuis quelques minutes, se leva et alla entrouvrir la fenêtre. La vue des jolies courbes de ses fesses fit esquisser un sourire au guerrier. La fille brune à sa gauche dormait encore, épuisée qu'elle devait être d'avoir tant travaillé cette nuit là...
Rhyskor se sorti du lit et commença à enfiler une tenue citadine des plus classique.


- Et bien mesdemoiselles, vous avez bien mérité votre salaire ! J'ai passé une nuit d'enfer !
- C'était un plaisir messire, rétorqua la jeune blonde peu farouche.

Malgré son allégeance au Dieu Corbeau, Rhyskor avait conservé un aspect humain impeccable, si l'on met de coté ses nombreuses cicatrices, et il passait inaperçu dans les villages de l'empire qu'il traversait pour accomplir sa besogne. L'Arbre réclamait du sang puissant, et les massacres de paysans ne suffisaient plus à apaiser sa soif. Il devait trouver de puissants adversaires, et pour cela il lui fallait voyager. Des commandants à la retraite faisaient encore l'affaire, mais pour combien de temps ?

Il paya, puis sorti. Il quitta le village d'un pas dynamique et rejoignit un large buisson isolé.
S'emparant d'une épaisse corde cachée au fond de ce buisson, il tira avec force et un lourd chariot sorti du feuillage.


- Salut les gars ! Bien dormi ? Lança t'il.

Il souleva une couverture qui cachait quelques cadavres pour vérifier qu'ils étaient toujours en place. Une forte odeur de putréfaction s'en dégagea soudain, une odeur nauséabonde, une odeur de victoire que Rhyskor prenait plaisir à humer de bon matin. Ces corps avaient été fauchés dans les jours précédents, leur âme avait été moissonnée de telle sorte que chacune d'entre elle attendait déjà son cadavre sur l'Arbre du Dieu Corbeau.
Il fallait tout de même rester discret avec cette cargaison, et prétexter la peste n'était pas toujours une solution efficace. Il fallait emprunter des chemins de fortune et éviter les patrouilles, où les détruire.
En cette période de troubles, il n'avait encore pas eu de réels soucis avec ça.

Rhyskor traînait son chariot avec une relative facilité. Le soleil commençait à se lever et à percer les nuages, lentement. Le léger grincement des roues de bois le rendait presque souriant, il avait là une belle récolte. L’Arbre n’était plus qu’à quelques jours de marche et il pourrait bientôt revêtir de nouveau sa lourde armure, cachée dans son chariot, qui lui était si chère.

Après quelques heures, à tirer et à rêvasser, il aperçu un homme à cheval venant dans sa direction. Rhyskor savait qu’il avait depuis quelques minutes pénétré en territoire Chaotique, et ce cheval était trop... propre, pour être honnête.

Ecoutant son instinct, il tira de son chariot un lourd bouclier ainsi qu’une large lame encore tachée de sang. Il ne s’était pas trompé, et l’homme, qui était maintenant à une cinquantaine de mètre, avait tiré de son long manteau une sorte de fusil.

Qui était t’il ? Un voyageur ? Un éclaireur ? Où peut être un vengeur solitaire ?
Quoi qu’il en soit, il périrait !

Le premier coup de feu ricocha sur le bouclier métallique de Rhyskor, et le second passa à quelques centimètres de son épaule. Il chargea de toutes ses forces ! L’homme fut rapidement désarçonné, et Rhyskor n’attendit pas pour l’achever alors qu’il ne s’était même pas relevé.

Malheureusement, en relevant un peu la tête, il aperçu un petit groupe qui galopait dans sa direction. L’homme était donc un simple éclaireur, la tâche avait été trop simple...

S’abritant rapidement derrière son bouclier, il entendit des dizaines de balles venir s’écraser contre son rempart de fortune. Il se sentait nu sans son armure, et son chariot se trouvait trop loin derrière lui pour espérer le rallier...
Il ne pouvait pas rester là à attendre que la mort l’emporte, il devait se battre et leur montrer qu’il ne les craignait pas !

Il se releva, toujours en partie abrité derrière son bouclier, et commença à charger en les maudissant de tous les noms. Les balles sifflaient autour de lui, quelques unes vinrent se nicher dans son épaules, quelques autres dans ses genoux, ce qui lui fit perdre l’équilibre et abaisser suffisamment sa garde pour que les plus habiles des tireurs visent juste...
Une balle lui transperça le cou, répandant une giclée de sang assez impressionnante.
Il s’écroula en avant, sa tête heurta le sol avec fracas.
Les tirs cessèrent.

Il ne sentait plus la douleur des impacts, mais il avait ce goût de terre et de sang entre les dents... Il avait du mal à respirer et sa vue commençait à se troubler...

Sa vie commença alors à défiler devant lui à une vitesse impressionnante...
Sa famille, sa voie... son Dieu...

_________________


Mes petites videos


Dernière édition par Rhyss le Sam 29 Mar 2008 - 0:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Nyko44
Rhyss
Instructeur des Boucliers de la Discorde
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 33
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: [Rhyskor] Serviteur du Dieu Corbeau...   Sam 29 Mar 2008 - 0:24

De longues années auparavant, le jeune Rhyss a alors 15 ans...

- Mamaaaaaaaaan ! Rhyss il veut pas jouer avec moi ! cria son jeune frère.

Ce dernier était bien plus frêle que son aîné, et tous deux ne partageaient pas les mêmes points de vue. Rhyss rêvait de devenir un grand chevalier, alors que son frère ne pensait qu’à l’alchimie, et il n’aimait pas vraiment jouer avec lui...

- Allons, allons, calme toi mon chaton, il va venir jouer avec toi tu verras.

Leur mère était une très belle femme, étonnement calme en toute circonstance. Son mari travaillait de ses mains pour gagner sa vie, et elle avait élevé ses enfants avec très peu de moyens, mais beaucoup d’amour... peut être trop...

- J’aime pas ses jeux bizarres... je préfère aller cogner les épouvantails avec ma nouvelle lame !

Rhyss était plutôt costaud pour son âge, et cette « lame » dont il parlait était en fait une lame de faux qu’il avait fixé à un solide bâton en guise de manche, et elle ressemblait plus à un cimetère de mauvaise facture qu’à une vraie épée de chevalier.

- Ha sacré Rhyss... Tu sais bien que tu ne pourras jamais devenir chevalier... écuyer à la rigueur, mais il faudra travailler dur ! Et pense à nous à nos vieux jours, nous aurons besoin de toi... Allez va jouer avec ton frère, ça lui fera plaisir !

Il se résigna. Ce jour là, ils jouèrent plus loin que d’habitude, son frère avait trouvé un grotte sombre suffisamment effrayante pour y essayer quelque chose... Il avait ramené des petits rats dans une cagette, qu’il avait trouvé dans un étable, et il commença à inscrire des choses sur le sol.

- Tu dessine quoi là ?
- C’est un cercle de sacrifice ! On va saigner ces rats !
- Ou t’as appris à dessiner des trucs pareils toi ?!
- Bha, c’est le monsieur qui m’a dit comment faire, idiot !
- Le... monsieur ..?

A ces mots, un homme tapit dans l’ombre s’avança lentement vers eux. Il arborait une coiffe de plumes noires et un grand manteau sombre. Il avait une barbe sale et un nez à moitié écorché, et ses petits yeux ridés examinaient attentivement le jeune Rhyss...


***************************************************************************


Le souffle coupé, il eut un vague moment de lucidité et aperçu les quelques hommes armés de leur fusils marcher vers lui. Il sentait ses forces le quitter...

Sa main droite serrait encore son épée, mais son bouclier était resté quelques mètres derrière lui. Il économisait ce qu’il lui restait d’énergie dans le fol espoir d’emporter encore quelques âmes avec lui avant de partir !

Sa vue se troubla de nouveau...



***************************************************************************


Quelques années après cette rencontre, Rhyss n’était plus le même. Il rêvait toujours de grandes croisades, mais elles semblaient moins nobles que par le passé, et lui semblait plus fort, d’une détermination sans faille... Son frère était de plus en plus souvent absent, il se rendait à cette caverne avec de nouveaux animaux à sacrifier chaque jour... Une petite voisine avait d’ailleurs étrangement disparu pendant l’hiver...

Un matin, leur mère ne fut pas là pour les réveiller. Elle continuait de dormir, et le ferait probablement pour l’éternité. Sa peau était blanche et froide, ses lèvres bleues. Leur père était à ses cotés, dans le même état... Ce jour là, l’homme à la coiffe de plume les emmena, loin, dans un royaume qu’ils ne connaissaient pas, et l’aventure qu’ils y trouvèrent leur plue rapidement.

Il intégrèrent une petite communauté de combattants, et vouèrent un culte au Dieu Corbeau pendant de nombreuses années. Ce dernier avait fait un geste fort envers eux en leur offrant une graine. De cette graine germa un arbre, une aberration de la nature. Rhyskor, comme il se faisait maintenant appeler, et les siens se rendirent vite compte qu'il ne pousserait pas de manière ordinaire, seul le sang des ennemis du Dieu Corbeau lui assurerait un avenir.
Après des années de tueries et de carnages, ils avaient enfin rendu leur arbre immense et effrayant. Sur ses branches venaient s'empaler nombre de corps en putréfaction toujours habités par l'âme de leurs occupants, condamnés à saigner pour l'éternité, saigner pour la gloire d'un Dieu qu'ils ne connaissaient pas.

L'arbre donna un jour des fruits. Ces derniers eurent des effets bien différents sur les membres du cultes, et personne ne connait vraiment encore toutes leurs vertus. Quoi qu'il en soit, ils avaient bon goût, certes, mais ils redonnaient force et santé à quiconque les mangeait.

Le pouvoir accordé aux adorateurs du Dieu Corbeau était extraordinaire, et pour rien au monde ils ne renonceraient à cette puissance ! Ils élimineraient tous ceux qui leur barreraient la route, et tous ceux que le Dieu Corbeau aurait condamné à mourir !



***************************************************************************


Un froid intense avait maintenant gagné ses membres, il sentait l’obscurité se rapprocher...


Soudain, une sombre voix résonna dans sa tête, un nouveau souffle s’insinua dans son cœur. Ses forces revenaient à une vitesse vertigineuse ! Il ouvrit de nouveau les yeux, ébloui tout d’abord par les flammes qui l’entouraient, des flammes qui dévoraient de nombreux cadavres.

Il distingua ensuite plusieurs silhouettes qui s’approchèrent. Une main se tendit vers lui, une main torturée avec des ongles longs et crasseux...


- Lève toi mon frère, le Dieu Corbeau a encore besoin de toi !

_________________


Mes petites videos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/Nyko44
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Rhyskor] Serviteur du Dieu Corbeau...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Rhyskor] Serviteur du Dieu Corbeau...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le deal du Dieu du nord ou de façon plus prosaïque la liste d'échange d'odin stark
» Dieu a dit:
» Courrier Vinicole "Les Gouttes de Dieu"
» Courrier Vinicole - Les Gouttes de Dieu
» Mon dieu, des RATS ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Destruction WAR sur Har Ganeth  :: Votre histoire-
Sauter vers: